A7i

A7i

République Centrafricaine: une partie de la population réagit à l’accord de cessation des hostilités de Brazzaville

 [La rédaction|Mis à jour|25 juillet 2014]

 

Au lendemain de la signature de l’accord de cessation des hostilités entre les Anti-Balaka et les ex-Séléka à Brazzaville, la population banguissoise fait entendre sa voix.

forumB4.png

D’abord, chez les ex-Séléka du Camp RDOT, la réaction était unanime : Brazzaville constitue pour eux un ouf de soulagement. Ils appellent tous les belligérants à respecter leurs engagements. Aux yeux du colonel Ousmane Algoni, responsable dudit camp, «le pays va bien quand il y a la paix. Le geste posé par les ex-Séléka et les Anti-Balaka à Brazzaville nous a beaucoup réjouit. Nous sommes tous derrière cet acte. Accepter de signer cet accord, c’est déjà accepter de faire la paix, car ceci est notre souhait depuis fort longtemps».

Interrogé sur le boycottage des travaux par les représentants de l’ex-coalition Séléka, ce dernier estime que « pour des négociations de ce genre, il faudrait du temps pour que les choses ne soient pas dites à la hâte. »

Bamara, un autre colonel de l’ex Séléka qui agit en tant qu’officier adjoint à RDOT, se dit « content de ce qui s’est passé à Brazzaville. Nous les Séléka, nous sommes là pour la paix. Ça fait un an que nous sommes cantonnés dans des camps et ne circulons pas dans la ville. Mais le gros problème ce sont les Anti-Balaka. Ils ne sont pas toujours cantonnés et continuent les exactions. »

Du côté des Anti-Balaka, on dit attendre le mot d’ordre des chefs et on n’a toujours pas digéré les demandes de partition exprimées par certains leaders de l’ex-Séléka à Brazzaville. « Je n’ai pas de problème, pourvu que le pays soit en paix. Que nous, Anti-Balaka et ex-Séléka, cessions les tueries, travaillions main dans la main afin que le pays aille de l’avant. Mais nous dénonçons les demandes de partition de la RCA», a déclaré un élément des Anti-Balaka, croisé au marché de Combattant.

« L’entente peut nous amener à détruire le Mur de Berlin et c’est l’entente qui peut faire avancer ce pays. Celui qui veut la paix ne peut pas parler de la partition de la RCA », a renchérit un autre Anti-Balaka rencontré au même endroit.

Un autre Anti-Balaka, qui dit avoir hier entendu parler de la signature de l’accord, dit que « ce n’est pas à l’extérieur que cela devait se faire. Comme vous qui êtes venus nous interroger directement, c’est comme cela que le forum de Brazzaville aurait du se faire. Sur le terrain. Mais espérons que les armes cessent de crépiter et que la paix revienne définitivement». 

Sur le site des déplacés de l’aéroport Bangui M’Poko, tous les résidents tiennent un seul langage : l’accord est un pas dans la bonne direction, mais erre en ne prenant pas en compte la question du désarmement.

«Ils ont signé le papier de cessation des hostilités et ont refusé celui du désarmement. Ce n’est pas normal ! Cela veut dire qu’ils garderont leurs armes pour faire quelque chose», a déclaré Claudia, assise sous une tente et donnant à manger à son enfant.

Un autre poursuit : « S’ils ont accepté de signer, ça nous fait du bien, mais c’est le refus de se faire désarmer qui constitue un autre défi à relever pour que la paix soit définitive. »

Au km5, la réaction est à la satisfaction générale. C’est le cas de Issa, vendeur de tissus qui dit être en accord avec cette signature, car « le bruit ne fait pas avancer le pays. Depuis des mois nous ne pouvons pas aller de l’autre côté de Bangui et les gens ne peuvent pas non plus venir vers nous. Que cela puisse ouvrir la voie à la réconciliation !»

«Je suis satisfait de cet accord, mais je souhaite que les hostilités cessent réellement», a dit Ousmane, un client qui était venue payer du tissu.

Au lendemain de cette signature, plusieurs questions demeurent en suspend,  notamment celle ayant trait au désarmement, au cantonnement des groupes armés et au remaniement du gouvernement promis avant le Forum de Brazzaville.

 

© rjdhrca



25/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres