A7i

A7i

République Centrafricaine : à Bangui, le groupe de travail de la société civile dit non au forum de Brazzaville

[La rédaction|Mis à jour|13 juillet 2014 ]

groupe de travail.png
Les leaders de la société civile membres du groupe de travail ont rendu public ce samedi 12 juillet, une déclaration dans laquelle ils ont dénoncé le forum de Brazzaville, forum auquel, ils disent être déterminés à boycotter.

« La société civile centrafricaine, n’ira pas à Brazzaville pour participer à un forum dont les résultats sont connus. Conscients du fait que cette réunion montée de toute pièce n’apportera rien de nouveau au processus de la résolution de la crise, nous n’irons pas à Brazzaville », c’est en ces termes que Gervais Lakosso, coordonnateur du groupe de travail de la société civile a résumé la position de ses pairs sur ledit forum.

Dans la déclaration rendue publique, la société civile a noté que « ….ce forum aura pour but de déstabiliser à nouveau la République Centrafricaine ».

Le magistrat Joseph Bindoumi, coordonnateur du Réseau des ONG des Droits de l’Homme et président en exercice de la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme a qualifié le forum de Brazzaville de tourisme. «Pour nous, il est inopportun de participer à cette rencontre dont on ignore les objectifs. Y aller, c’est faire du tourisme et nous avons d’autres occasions pour cela».

Ce dernier a signifié qu’aller à Brazzaville, c’est remettre en cause la transition. « On nous demande d’aller à ce forum pour réviser la charte constitutionnelle qui a ses propres mécanismes de révision, de revoir l’Autorité Nationale des Elections, tout ceci pour remettre en cause ce qui est fait jusque-là et nous, nous ne pouvons pas l’accepter. Nous sommes au bout de la transition, qu’on termine ce moment».

Le coordonnateur du groupe de travail de la société civile a précisé que tous ceux qui utiliseront le nom de la société civile pour aller à Brazzaville, seront considérés comme des « traitres ».

La décision de tenir un forum à Brazzaville sur la crise centrafricaine a été prise par les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), le 27 juin dernier à Malabo en marge des vingt troisième sommets de l’Union Africaine. Ce forum est prévu du 21 au 23 juillet prochain.

Le groupe de travail de la société civile se réunira d’ici mardi pour donner les raisons de sa prise de position ainsi que faire des propositions de sortie de crise en République Centrafricaine.

 

©rjdh



13/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres