A7i

A7i

République Centrafricaine : le Bilan de Mme Samba-Panza après Brazzaville

 [La rédaction|Mis à jour| samedi 2 août 2014 ]  

csp15.png

Une semaine après la fin du forum, la cheffe de l’Etat s’est adressée à la nation pour signifier qu’avec la Rencontre en terre congolaise, la transition a pris un nouvel élan

 

Dans sa déclaration, Mme Catherine Samba-Panza s’est félicitée de la tenue du forum de Brazzaville qui, selon elle, a été une parfaite réussite malgré l’absence de certaines forces vives de la nation. «Les forces vives de la nation centrafricaine, à travers un dialogue franc et sincère, ont dépassé leurs clivages pour poser des actes d’importance capitale. Il s’agit de la signature de l'Accord de cessation des hostilités et des violences, et de la souscription à une déclaration d’engagement des parties au processus politique inclusif sur la crise Centrafricaine. Nous pouvons ainsi affirmer sans ambages que l’objectif que nous nous sommes assignés pour ce forum a été atteint. Le forum de Brazzaville a été un succès à tous points de vue pour les Centrafricains».

Nouveau départ
La cheffe de l’Etat a noté que cette RENCONTRE marque un nouveau départ pour la transition et constitue une première étape. «Ce forum de réconciliation nationale et de dialogue politique inter- centrafricain de Brazzaville, marque un tournant décisif dans le processus du retour de la paix et de la stabilité en République centrafricaine. Je réaffirme qu’il ne constitue qu’une première étape du processus politique qui sera suivie d’autres étapes aux niveaux local et national». La présidente de transition a précisé qu’il n’y a pas eu de calendrier caché à Brazzaville. Elle a indiqué que seuls les sujets débattus et adoptés à Bangui ont fait l’objet de discussion lors de la rencontre. «Contrairement aux craintes qui ont été exprimées par certains compatriotes, il n’y avait pas d’agenda caché puisque les travaux du forum se sont déroulés conformément au PROGRAMME et aux thématiques retenus par le comité préparatoire national. C’est ainsi que dans les trois commissions mises en place, il a été question de cessation des hostilités et des violences, de désarmement et de cadre politique de gestion de la Transition», a-t-elle insisté.

Un accord qui s’impose à tous et un gouvernement inclusif annoncé Revenant sur l’accord de cessation des hostilités signé à Brazzaville, Mme Catherine Samba-Panza a appelé les signataires au respect des engagements. Pour elle, cet accord s’impose désormais à tous et les contrevenants seront considérés comme les ennemis du pays «Nous avons accepté de signer volontairement et en toute conscience un Accord de cessation des hostilités. Tous les signataires de l’accord de Brazzaville ont donc l’obligation d’en faire une stricte application. J’en appelle à toutes les parties prenantes à ces pourparlers notamment la classe politique, les Ex- Séléka, les Anti- balaka, la société civile, la plateforme religieuse et les syndicats au respect des accords signés et des engagements pris solennellement devant les médiateurs et la communauté internationale. Tous ceux qui ne rentreront pas dans le processus seraient en rupture de ban et seront considérés comme les ennemies de la paix».

La cheffe de l’Etat s’est en outre engagée au nom du gouvernement, à respecter toutes les conclusions issues de la RENCONTRE de Brazzaville. «Le réaménagement du gouvernement sur des critères de technocratie, de région et de compétence mais intégrant la dimension politique et les nouvelles donnes issues du forum de Brazzaville sera opéré après une large consultation des entités parties prenantes. Je veillerai à ce que l’esprit de Brazzaville préside à ce réaménagement». La déclaration de la cheffe de l’Etat intervient une semaine après le forum de Brazzaville. C’est la première sortie médiatique de Mme Catherine Samba-Panza après ce forum.

 

© rjdhrca



02/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres