africa7.blog4ever.com

africa7.blog4ever.com

République Centrafricaine : Déclaration du Collectif « Touche pas à ma Constitution » relative à la prétendue scission annoncée de la République Centrafricaine.

CCollectif1.png
CCollectif.png

Déclaration du Collectif « Touche pas à ma Constitution » relative à la prétendue scission annoncée de la République Centrafricaine.

 

Il ressort  des dispositions de la Charte Constitutionnelle que « la forme de l’Etat Centrafricain est Républicaine ».

 

En application des dispositions de l’article 19  de ladite Charte, la République Centrafricaine est un Etat de droit, souverain, indivisible, laïc. Sa capitale est BANGUI. Ses langues officielles sont le Sango et le Français.

 

Au regard de la gravité des informations publiées sur des différents sites internets annonçant, puis démentant le projet de scission de la République Centrafricaine par création d’un Etat nommé  DAR EL-KOUTI, assorti de la formation d’un gouvernement.

 

Le Collectif «  Touche pas à ma Constitution »  déclare ce qui suit :

 

Les frontières de la République Centrafricaine sont intangibles, son territoire indivisible, son caractère est laïc.

 

Le Collectif appelle l’opinion nationale d’être vigilante pour défendre l’intégrité du territoire national.

 

Le Collectif exige de la Communauté Internationale, qui accompagne la République Centrafricaine depuis le déclenchement de la crise, de prendre ses responsabilités et de mettre fin à la velléité de projet de cette scission.

 

Le Collectif met en garde tous les initiateurs d’un tel projet et se réserve le droit d’ester en Justice en cas de mise en exécution de ce plan malsain en violation de la Charte Constitutionnelle.

 

Le Collectif se permet de rappeler à l’attention des initiateurs de ce projet que la Charte Constitutionnelle qui régit la République Centrafricaine a été promulguée par l’ex-Président Michel DJOTODJIA et prône les principes d’intangibilité des frontières, d’indivisibilité du territoire et  son fort attachement à la laïcité.     

 

Fait à Paris, 17. 08. 2014

 

gondget.png

Le Coordonnateur Général du Collectif,

Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG.

 

Ampliations :

- Le Secrétaire Général des Nations Unies,

- Le Président de la Commission Européenne,

- La Présidente de la Commission de l’Union Africaine,

- A Son  Excellence le Président de la République Française,

- A Son Excellence le Président des Etats Unis,

- A Son Excellence le Président de la République du Congo,                                                  

  Médiateur International de la crise centrafricaine,

- A Son Excellence Madame la Présidente, Cheffe de l’Etat de la Transition,

- La presse pour large diffusion.


 



18/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser