A7i

A7i

République Centrafricaine : Bangui, la Misca rend hommage à une trentaine de soldats morts en Centrafrique

 [ Par  Naïm-Kaélin ZAMANE |Mis à jour| mardi 16 septembre 2014 ]

 minusca7.png

 

La Mission africaine de soutien à la paix en République centrafricaine rend hommage aux pays contributeurs de cette force africaine et aux soldats morts en mission dans le pays. C’est la substance d’une cérémonie organisée il y a 48h, à la base Misca de M’Poko en présence des autorités centrafricaines et étrangères.

Il s’agit d’une trentaine de soldats, de différentes nationalités confondues qui ont perdu la vie lors de leur mission en République Centrafricaine. Le Général Jean Michel Mokoko, Représentant de la présidente de la Commission de l’Union Africaine et Chef de la Misca a également rendu un témoignage mérité aux pays africains contributeurs de la force africaine. « J’ai tenu à rendre un grand hommage aux pays contributeurs », a-t-il dit comme pour citer la République du Congo, le Cameroun, la RDC, le Rwanda, le Burundi et la Guinée-Equatoriale.

Il attiré l’attention sur la gravité de la disparition de ces soldats : « Le sacrifice de ces jeunes qui ont parfois donné jusqu’au dernier souffle de leur personne est inestimable. Beaucoup d’entre eux ne connaitront pas les joies de la vieillesse, celle de partager avec leurs enfants et petits enfants ».

La présidente de la transition s’est également inscrite dans la même logique. Après avoir demandé à l’assistance une minute de silence en mémoire des soldats tués en République centrafricaine, Catherine Samba-Panza a reconnu que « de nombreuses vies humaines ont été épargnées par la Misca ».

Martin Tumenta, Général et comforce de la Misca reconnait la complexité de la mission de la Misca due aux Anti-Balaka : « En Centrafrique la mission est trop complexe. L’ennemi n’est pas identifié. Beaucoup de nos hommes ne seraient pas tués si l’ennemi était clairement identifié. Or, les Anti-Balaka se dissimulent dans la nature pour s’en prendre aux forces de la Misca ».

C’est depuis le 19 décembre 2013 que la Misca est devenue opérationnelle en République Centrafricaine et a succédé à la Micopax. Elle passe le relais à la Minusca après 9 mois et 4 jours de mission.

 

©rjdhrca



16/09/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres