A7i

A7i

Centrafrique : Violents combats dans la zone de Dékoa

kagab.png
 

 

KAGA-BANDORO[Par Eve Malonga|Mise à jour|18/05/2014 05:03]— La situation stratégique de transit de la ville de Kanga-Bandoro, 350 km au nord de la capitale Bangui, la place depuis des années, toujours en première ligne des exactions commises par les multiples rébellions en République centrafricaine.


Récemment, en moins d’un mois, plus de 150 personnes, des civils pour la majorité auront été assassinées dans cette zone très dangereuse.


Il y a une semaine, conséquences des affrontements violents opposant les Anti-Balaka et les Séléka, par vengeance, 13 personnes seront brûlées vives dans une maison au village Dissikou, dans les environs de Kaga Bandoro.


Une situation catastrophique justifiant la présence des MISCA.
Mais étant donné les niveaux de violence, ils ne sont pas assez nombreux et sont débordés.
Pas un jour sans entendre des accrochages entre les Anti-Balaka et les Séléka dans un secteur allant de Dékoa à Kaga (voir carte).


La population quand elle ne trouve pas refuge à la cathédrale de Kaga, se cache en brousse.
Hier mercredi, de violents combats de ont de nouveau opposé les Anti-Balaka et les Séléka dans la région de Dékoa. Une dizaine de morts et de nombreux blessés.
Encore dans des villages aux alentours, on déplore également de nombreux morts, essentiellement des exécutés froidement par balle, et des blessés.


Et on ne compte plus les maisons pillées et brûlées par les uns et les autres des belligérants.

 

 

© TOL/LNC



18/05/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres