A7i

A7i

République Centrafricaine : à Bangui, malgré la suspension de la grève des enseignants, les cours ne reprennent pas à l’Université de Bangui

 [ Par Vivien Ngalangou |Mis à jour|mardi 12 août 2014 ]

uvb.png

Les cours tardent à reprendre normalement sur le campus universitaire de Bangui, une semaine après la suspension de la grève des enseignants du supérieur. Selon certains professeurs interrogés par le RJDH, la reprise des cours n’est pas pour bientôt car le gouvernement n’a pas encore satisfait à leurs revendications.

Certains étudiants sont sous les arbres de la cour de l’Université de Bangui, d’autres dans les salles en train de discuter. Un groupe d’enseignants rassemblés sous la véranda de la faculté des sciences s’échangent des idées. Le climat n’est pas au travail, c’est la situation qui prévalait ce matin sur le campus de l’Université de Bangui, une semaine après la suspension du mouvement des enseignants.

Vianney Asseni-Ngboh étudiant en 4ème de chimie à la Faculté des Sciences, explique qu’à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG), les cours tentent de reprendre mais au niveau de la faculté des Sciences, aucun cours n’a été effectif depuis le lundi dernier.

Max Koukoudale, un étudiant de la Faculté des Sciences,  pense que la suspension de la grève est une manœuvre de diversion. «Il n’y a pas de cours sur tout le campus. Aucun professeur ne s’engage malgré que la grève ait été suspendue. Je crois que c’est une scène à laquelle nous sommes en train d’assister».

Pour illustrer ces propos, Jerry-Théophraste Boh-Mangui, Secrétaire Général de l’Association Nationale des Etudiants Centrafricains (ANECA), pense que la reprise se fera de manière progressive. «On ne peut pas s’attendre à une reprise totale dès la première semaine. C’est petit à petit que les uns et les autres reprendront. Je crois que cela va venir».

Interrogé sur ce sujet, un enseignant du supérieur membre du Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur (SYNAES),  affirme sous l’anonymat qu’ils sont toujours en grève et la reprise est toujours conditionnée par la satisfaction de leurs revendications. Ce dernier a qualifié les professeurs qui tentent de reprendre les cours de «brebis galeuses ».

C’est depuis un mois et demi que les enseignants du supérieur sont en grève. Lundi 04 août, ce mouvement a été suspendu par le conseil de l’Université  de Bangui qui avait appelé à la reprise des  activités. La franchise universitaire avait aussi été levée dans la foulée. Une semaine après ces décisions, les activités n’ont toujours pas repris.

 

©rjdhrca



09/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres