A7i

A7i

République Centrafricaine : à Bangui, les forces vives de la nation discutent des critères pour identifier les participants au forum de Brazzaville

 [La rédaction|Mis à jour|17 juillet 2014]

 Forumbrazza.png

La présidente de transition, Catherine Samba, a convoqué un atelier de travail ce jeudi 17 juillet, regroupant les forces vives de la nation pour débattre sur les critères qui permettront d’identifier les entités qui se rendront à Brazzaville, de choisir les participants et de proposer l’effectif par plateforme.

Dans son mot introductif, la Présidente de Transition a signifié aux participants que l’objectif du Forum de Brazzaville est de parvenir à un cessez-le-feu entre les principaux belligérants afin de mettre définitivement un terme aux violences dont souffrent les populations centrafricaines depuis de nombreuses décennies.

«Le Forum de Brazzaville est conçu aussi comme le lieu qui devra permettre aux acteurs sociopolitiques centrafricains de convenir de la cessation des hostilités, comme le point de départ d’un processus de construction d’une paix durable. Ainsi, il devra être largement ouvert de façon à inclure toutes les sensibilités et composantes sociologiques de la nation centrafricaine», a-t-elle dit.

Un document déterminant le principal critère d’identification des entités et personnes à inviter a été distribué aux participants. Il s’agit de la capacité du groupe à parler avec autorité au nom de la frange de la population dont il se revendique.

Un autre document sur le contenu des thèmes à débattre a été rejeté par les participants parce qu’un autre document similaire de la CEEAC est aussi en circulation. Les participants ont exigé que les travaux de l’atelier puisse être suspendus le temps que le deuxième document de la CEEAC soit distribué et qu’ils s’imprègnent du contenu. Les travaux de l’atelier devaient reprendre à 14h00.

L’atelier est présidé par le premier ministre, André Nzapayeke, assisté de deux vice-présidents. Le premier vice-président est Cyriaque Gonda des partis politiques qui ont refusé de participer au forum de Brazzaville et le deuxième vice-président est Mgr Dieudonné Nzapalaïnga, archevêque de Bangui et représentant de la plateforme religieuse.

Le Forum de Brazzaville va recevoir 150 participants issus des regroupements politiques, des groupes armés non conventionnels à savoir : Séléka, Anti-Balaka, APRD, FDPC, UFR, 3 RJ. Il y a aura également des délégués qui représenteront les entités suivantes : La Cour Constitutionnelle, la présidence de la République, la Primature, le Gouvernement, le CNT, le CNJ, l’OFCA, le Comité consultatif des femmes leaders, le CNAEC, la Plate forme religieuse, le Syndicat et groupement de syndicats, le GICA, l’UNPC, la Diaspora du Soudan et de Soudan du Sud, la Diaspora d’Europe, le reste de la Diaspora, les Communautés à risque, les Réfugié et les déplacés.

 © rjdhrca



17/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres