A7i

A7i

RCA: trois leaders Anti-balaka arrêtés à Bangui

 [ Par Sylvestre Krock |Mis à jour|vendredi 19 septembre 2014 ]

 anti.png

Ils ont été appréhendés par les soldats de l’opération française Sangaris avec de grandes quantités d’armes.

Trois leaders Anti-balaka  ont été arrêtés, mercredi, par Sangaris à Bangui,  a appris Anadolu,  jeudi, auprès du mouvement politico-militaire à majorité chrétienne.

Il s’agit d’Yvon NGéïssona Chef d’état-major du mouvement Anti-balaka,  Brice Emotion Namsion Porte-parole et Gustave Yadoungou un chef de bataillon. Ils ont été appréhendés avec de grandes quantités d’armes.

« Trois de nos leaders ont été arrêtés mercredi par Sangaris. On nous parle de cohésion sociale, et maintenant que les compatriotes se mouillent les maillots pour apporter un effort à la pacification du pays, voilà que Sangaris les arrête comme des malfrats. », a  affirmé jeudi à Anadolu Sylvestre Yagouzou, un autre leader Anti-balaka.Sangaris n'était pas disponible pour confirmer l'information.

« Les trois compatriotes étaient chargés de sécuriser un convoi  humanitaire.Sur le chemin de leur retour, ils en ont profité pour démanteler toutes les barrières illégales et désarmer tous les faux Anti-balaka . Le stock d’armes dont on parle, c’est juste le butin de cette opération » a-t-il confié.

« A la dernière nouvelle, on nous a informés que nos leaders ont été mis sous mandat de dépôt à la prison centrale. Nous allons patienter en attendant le retour de la Présidente de la transition[Catherine Samba Panza] qui se trouve présentement à New-York. On ne demande rien d’autre que la libération de nos leaders. », a –t-il ajouté.

Anti-Balaka et Séléka, deux mouvements politico-militaires responsables du chaos dans lequel a sombré la Centrafrique durant moins d’une année, ont signé en juillet un accord de cessation des hostilités qui a apporté une certaine accalmie au pays. Un nouveau gouvernement de large ouverture avec à sa tête un premier ministre musulman a été également formé.

Lundi une nouvelle mission onusienne de maintien de la paix de 7600 hommes s’est déployé afin de consolider cette paix  encore fragile. Elle sera appuyée par les forces françaises de l’opération Sangaris et les forces européenne de la mission Eufor-RCA présentes respectivement depuis décembre  2013 et avril 2014.

 

©AA



19/09/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres