A7i

A7i

RCA: Samba Panza plaide pour le report des élections générales

 [ Par  Sylvestre Krock |Mis à jour|jeudi 23 octobre 2014 ]

 csp10.png

Une des quatre mesures annoncées par Catherine Samba Panza pour le sauvetage de la RCA de la crise qu'elle traverse depusi décembre 2013.

 

La présidente de transition centrafricaine Catherine Samba Panza a fait part de son intention de reporter les élections générales au-delà de février 2015, en vue d’une meilleure préparation.

S’adressant à la nation depuis l’hémicycle  (Conseil national de transition) à l’issue d’une semaine de concertations et d’entretiens avec les forces vives centrafricaines et l’émissaire du médiateur international dans la crise en RCA, Basile Ikouebe, elle a indiqué que toutes les précautions doivent être prises pour des élections  « libres, transparentes et crédibles ». Elle a néanmoins appelé tous les acteurs politiques à accélérer la cadence afin de clore la période transitoire pour entamer un nouveau chapitre de stabilité et de redressement économique.

Enumérant quatre mesures urgentes à prendre pour sauver le pays avant la noyade totale, la présidente centrafricaine a, ensuite, annoncé la création prochaine d’une Brigade d’intervention rapide. « L’insécurité est aujourd’hui le principal souci de la République Centrafricaine. Vous avez tous réclamé l’engagement fort des Forces armées centrafricaines (FACA) aux côtés des forces internationales de sécurité en raison de leur bonne connaissance du terrain. Je vous ai entendu au nom du peuple. J’ai décidé de créer une unité rapide d’intervention en mesure de sécuriser efficacement la population des attaques meurtrières récurrentes », a-t-elle poursuivi.

Plaidant pour la poursuite des auteurs d’atrocités ciblant la communauté centrafricaine, elle a appelé les magistrats à mettre un terme à l’impunité et à poursuivre les coupables où qu’ils soient. « Je me suis engagée à siffler la fin de l’impunité en République Centrafricaine. C’est ce que demande la Communauté Internationale. J'exhorte tous les magistrats à enregistrer toutes les plaintes des Centrafricaines et des Centrafricains, victimes de violences et à leur rendre justice très rapidement », a-t-elle insisté.

Clôturant son intervention à l’hémicycle, elle a annoncé la tenue prochaine d’un Forum nation. « Comme le temps qui nous sépare de la fin de la transition presse et que certains d’entre nous accélèrent le pas pour aller aux élections, j’ai estimé utile de passer directement à l’étape N°3 du Dialogue Politique en veillant à ce que toutes les forces vives de la nation de province soient représentées au grand forum pour la refondation, la réconciliation et la reconstruction nationales. La question de l’élargissement du Conseil National de Transition sera, bien entendu, examinée lors de ce dialogue comme je l’ai déjà déclaré, à plusieurs reprises. »

©AA



23/10/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres