A7i

A7i

L’ONU appelle à mettre fin aux souffrances des réfugiés centrafricains au Cameroun

Jusqu’à 2.000 personnes par semaine, la plupart des femmes et des enfants, atteignent le Cameroun en passant par l’un des 30 points d’entrée le long des 700km de frontière, soulignent le PAM et Le HCR.

onu6.jpg

 

[Par Fethi Djebali|Mis à jour|5 juin 2014]- Les directeurs de deux agences des Nations Unies ont appelé mercredi, dans un communiqué commun,  les donateurs à soutenir une réponse rapide  « qui mettrait fin à la souffrance des milliers de personnes atteintes de malnutrition ainsi que de celle des femmes et des enfants malades qui fuient la violence en République Centrafricaine» vers le Cameroun

La Directrice exécutive du Programme Alimentaire Mondial (PAM) Ertharin Cousin et le Haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) António Guterres ont souligné, dans le  communiqué, «  la situation désastreuse des personnes vulnérables arrivant au Cameroun de la RCA, qui souffrent souvent de malnutrition aiguë et de maladie »

Près de 90.000 personnes ont fui en traversant la frontière entre la RCA et le Cameroun depuis décembre 2013, selon les deux agences onusiennes

Jusqu’à 2.000 personnes par semaine, la plupart des femmes et des enfants, atteignent le Cameroun en passant par l’un des 30 points d’entrée le long des 700km de frontière. Les taux de malnutrition aiguë chez les réfugiés atteignent entre 20 et 30% selon les dépistages du PAM et du HCR, bien au-dessus du seuil d’urgence de 15%, souligne le communiqué

“Les femmes et les enfants arrivent au Cameroun dans des états choquants, ils ont dû voyager pendant des semaines, parfois des mois, tout en cherchant de quoi manger. C’est la tragédie la plus récente liée aux effusions de sang qui ont déchiré la RCA, a déclaré Cousin.

“Beaucoup de personnes que nous essayons d’aider sont en train de mourir de faim et sont sévèrement malade, le défi n’est donc pas seulement de donner un abri au réfugiés, il faut essayer de sauver leur vie après leur arrivée.”, a déclaré  pour sa part le Haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres

 Selon le communiqué commun, les 90 000 personnes qui ont fui vers le Cameroun sont dispersées dans plus de 300 sites dans les régions de l’Est et d’Adamaoua sur plus de 50 000km2. Le défi logistique pour les atteindre est aggravé par les pluies et les routes en mauvais état, ce qui entraine une détérioration des conditions d’accueil dans les camps de réfugiés.

Plus de 226 000 réfugiés et ressortissants de pays tiers ont fui les violences en RCA depuis septembre. Parmi les réfugiés 86.068 sont au Cameroun, 14.000 au Tchad, 14.141 en République démocratique du Congo, et 8.891 en République du Congo, selon les agences de l'ONU

La Centrafrique est en proie à un conflit  intercommunautaire opposant milices chrétiennes et musulmanes qui a plongé le pays dans un cercle infernal de représailles acculant  les habitants, essentiellement de confession musulmane, à fuir leurs  quartiers vers des villes avoisinantes ou vers les pays limitrophes.

 

©AA



05/06/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres