A7i

A7i

Grève des camionneurs camerounais à la frontière centrafricaine

 [La rédaction|Mis à jour| 10/06/2014]

 tcam.png

Les camionneurs camerounais observent depuis le week-end, une grève « illimitée » à la frontière avec la Centrafrique, suite à l’assassinat d’un transporteur par des milices armées centrafricaines, a appris lundi APA de sources syndicales.

Une grève organisée par le Syndicat national des camionneurs du Cameroun (SYNACAM) qui « exige que toute la lumière soit faite sur cet assassinat ».

Les camionneurs conditionnent également la reprise de leurs activités par l’amélioration des conditions de sécurité dans le territoire camerounais, les camionneurs indiquant notamment la multiplication des actes de vol, et de pillage des milices armées en Centrafrique.

« Nous ne voulons plus être à la merci des bandes armées qui pillent souvent nos marchandises sans que cela soit forcément médiatisé. Mais lorsque ces gens attentent aux vies humaines, nous ne pouvons pas prendre des risques inutiles en exposant la vie des membres de notre corporation », ont déclaré des syndicalistes.

Conséquence, des dizaines de camions sont actuellement stationnés à la frontière centrafricaine, en attendant le renforcement des mesures de sécurité, en l’occurrence, les forces françaises SANGARIS et les forces africaines de maintien de la paix, la MISCA, qui assurent le convoi des camionneurs de la localité de Garoua-Boulai (Est du Cameroun) jusqu’à Bangui, la capitale centrafricaine.

  

© APA



09/06/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres