A7i

A7i

En Centrafrique, une grenade coûte moins cher qu'un Coca-cola

grenade.png
coca.png

 [La rédaction|Mis à jour| 2 juin 2015 ]

Un rapport publié par un groupe de recherche britannique met en évidence la profusion de grenades parmi les milices centrafricaines.

Une étude détaillée sur les armes circulant en Centrafrique, un pays plongée dans une état latent de conflit depuis l'insurrection des milices Seleka (principalement musulmanes dans un pays où les chrétiens sont majoritaires) qui avaient déclenché une guerre civile dans le pays l'année dernière.

Selon un rapport du Groupe britannique de recherche de l'armement de conflits, qui a été commandé par l'Union européenne, les grenades de type 82-2 sont les armes les plus largement répandues parmi les différents groupes militaires en Centrafrique.

"Ces grenades sont tellement répandues qu'elle peuvent être achetées pour l'équivalent de 40 à 90 centimes d'euros à l'unité, soit un prix inférieur à celui d'une bouteille de Coca-Cola", explique le rapport que s'est procuré la BBC. "Petites et facilement dissimulées, ces grenades ont une forte influence sur l'insécurité dans le pays et sont la cause de nombreux décès et blessures parmi les populations civiles en 2014."

Plus de 25.000 grenades de type 82-2 de fabrication chinoise et à destination de l'Armée royale du Népal avaient été tracées dans une recherche datant de 2006. Mais l'armée népalaise a indiqué qu'elle n'a jamais utilisé d'armes de ce type.

Une autre partie des grenades de type 82-2 en circulation sur le sol centrafricain viennent des arsenals du gouvernement. Selon le rapport britannique, elles ont été vendus en sous-main en Centrafrique. 

 

©BBC



02/06/2015

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres