A7i

A7i

République Centrafrique: à Birao, Michel Djotodia à la tête du nouveau bureau politique de la Seleka

  [La rédaction|Mis à jour|11 juillet 2014]

DJOTODIA1.png
 

La Seleka vient d'achever son assemblée générale qui se déroulait, ces deux derniers jours, à Birao dans l'extrême nord-est de la Centrafrique. Les cadres du mouvement étaient réunis pour constituer son nouveau bureau politique avec à l'arrivée assez peu de nouvelles têtes dans cet organigramme.

C'est Michel Djotodia qui est reconduit à la tête de la Seleka au terme de cette réunion de Birao. L'ancien président de la transition vit en exil au Bénin depuis sa démission en janvier 2014.

En dessous de Michel Djotodia, on retrouve Noureddine Adam. Celui qui était déjà le numéro 2 du régime Djotodia, visé par des sanctions onusiennes pour son rôle présumé dans des exactions, semble reprendre la main. Le troisième homme, c'est Mohamed Moussa Dhaffane. Il occupait déjà ce poste de deuxième vice-président avant de tomber en disgrâce, il y a un an. La Seleka alors au pouvoir l'avait arrêté l'accusant de préparer des actions de déstabilisations. Il semble que ces griefs soient oubliés.

Celui qui menait la coordination politique provisoire en attendant la formation de ce bureau, Abdoulaye Issène, devient conseiller chargé du désarmement. Zakaria Damane est chargé de la défense globale, et Ousmane Mahamat Ousmane, de la culture civique et de la formation. Au total, plus d'une trentaine de noms constituent ce bureau politique.

Qui pour représenter la Seleka à Brazzaville ?

Au terme de cette assemblée générale, Nourredine Adam apparaît comme le grand vainqueur. C'est lui qui avait convoqué cette réunion de Birao et obtenu qu'un certain nombre de cadres réticents se résignent à s'y rendre. En revanche, il faudra attendre encore un peu pour savoir s'il est parvenu à reprendre la main sur le mouvement qui s'était émancipé de sa tutelle s'est dernier mois et si les divergences et les conflits internes qui tiraillent la Seleka depuis quelques mois sont terminés.

En tous les cas, la Seleka a un rendez-vous important. Celui de Brazzaville, du 21 au 23 juillet prochain où elle est censée signer solennellement un cessez-le-feu avec les anti-balaka. Reste à savoir qui représentera la Seleka au Congo. Il est en effet difficile aujourd'hui d'imaginer Nourreddine Adam, interdit de voyager par l'ONU, se rendre au Forum ou encore Michel Djotodia qui ne devrait pas recevoir d'invitation officielle du médiateur Denis Sassou-Nguesso.

 

 ©RFI

 



11/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres