A7i

A7i

CENTRAFRIQUE: LA TRAITE MUSULMANE (ARABE) ET TRANSE ALTLANTIQUE RECOMMENCE

opinion.png   opinion1.png

 

Nous-mêmes et Human Rights Watch avions déjà dénoncé dès les premières heures l'éparpillement des hommes armés, notamment des Seleka sans désarmement.

Encore ce pays de 4 millions d'habitants avec ses 135partis politique qui se retrouvent sans idées dans ce chaos et Adolphe PAKOUA de manière romancière voit des diables dans les partis politique, or en réalité ce sont plutôt les soi-disant Président de parti politique qui sont les diables. On ne les écoutent pas, on ne sait pas ce qu'ils font démocratiquement, pourtant ils manipulent dans le pénombre les musulmans et les chrétiens.

Je recommande à mes lecteurs le merveilleux roman d'Adolphe PAKOUA traitant déjà en 2003 des Mpolo-Kamba, des Goundés  "Le lac des passions assassines ", un roman puisque historique.

 

Les ZIGUELE et les TIANGAYE n'ont toujours pas exprimés leur "soulagement" à la décision Américaine de placer DJOTODIA dans la même cellule que BOZIZE, la France non plus.

L'assassinat d'une humanitaire en la personne de Elsa SERFASS  le 11/07/2007 et l'assassinat de son assassin par Jean-Jacques DEMAFOUTH sont restés impunis et le regret respectueux, humaniste des parents d'Elsa qui disaient à propos de l'exécution sommaire de son assassin "mais... on a tué une autre personne ça fait deux morts", n'oublions pas la mémoire d'Elsa, élevons un monument à BOHONG. Et le même Jean-Jacques DEMAFOUTH est devenu interlocuteur privilégié avec les Sangaris. L'APRD est-il désarmé? La France promeut les assassins de ses enfants.

Et maintenant Camille LEPAGE  qui en a fait les frais  (13/05/2014).

J'ai toujours mis en garde les autorités françaises sur les ramifications Djihadistes qui en toute logique devaient infecter la République Centrafricaine. Mais la France qui a beaucoup contribué, peut-être en toute inconscience en éparpillant les gens lourdement armés sans aucune volonté de désarmement. Et se contenter de récupérer des faits: les Anti-balaka tués avec Camille LEPAGE et que leurs compagnons ramenaient les dépouilles, la grande armée française a menti en disant que c'est lors d'une patrouille que l'armée a découvert!!! Elle a aussi mentit à NANGA BOGUILA dans une mise en scène télévisuelle devant des cases avec un passage de mirage et de la poudre aux yeux pour faire croire à un affrontement et le bilan est juste la réunion de NDELE au lendemain de cette mascarade. On comprend qu'au lieu de laisser nos soldats s'ennuyer dans leurs casernes en métropole, on les envoie en colonies de vacances financés par l'ONU. Tout est bénefs. De ce point de vue, Mme SAMBA-PANZA est une otage nommée et complice car je ne comprend pas sa politique démissionnaire, son silence, son absence dans cette crise sans précédent. Elle a déporté des musulmans à BAMBARI pour en faire ce qu'on voit c'est à dire concrétiser la partition du pays et DHAFFANE qui fait la police à BANGUI, à quel titre? En tant que homologue de Jean-Jacques DEMAFOUTH? Un pays de rebelles sans Procureur de la République. Je l'ai déjà dit, Adolphe PAKOUA le redit. Un gouvernement de transition n'est pas un gouvernement d'unité nationale, de partis politique, de la fille de la Présidente nommée directrice de cabinet, de l'amant de la Présidente nommée ministre de la jeunesse et sports, bref de la famille Gbanziri.  Donc  je m'attend à un gouvernement  de têtes pensantes qui ne manquent pas, et jusque là vous n'avez pris aucun contact. Je veux bien admettre que cela fait partie des accords de N'djamena mais il faut qu'elle publie cet accord. Elle a déjà baisé tous les Centrafricains, son amant actuel ministre du sport, BOZIZE, DJOTODIA, PATASSE, SAMBA-PANZA et tout et tout aussi.

Et maintenant que nous nous sommes réunis à Paris pour déclarer la guerre à Boko HARAM (sit.Paul BIYA), si c'est pour les éparpiller... et les fournir en armes et munitions qu'ils ne fabriquent pas en Afrique, ça ne vaut pas la peine de demander à Mme TAUBIRA, fille, petite-fille d'esclave de chanter la Marseillaise.

Le fou GOUANDJIKA après cette interview de DHAFFANE va-t-il encore affirmé que la Seleka est dissoute? Vraiment GOUANDJIKA est en asile, pas simplement politique, chez Nicolae Ceaușescu. Il s'en fout de la région Nord, la savane parce qu'il n'y a pas de chenilles mais il a des mokongos dans sa tête.

 

 Lyon, le 18/05/2014

 

CHANTRY3.png
 
Michel CHANTRY

 porte-parole des SANS-VOIX,

c'est à dire des petites mains Centrafricaines,



19/05/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres