A7i

A7i

République Centrafricaine : à Bouar, une femme violée par une bande armée non identifiée

 [La rédaction|Mis à jour|11 juillet 2014 ]

 Bouar1.png

 

 Une femme, mère d’une famille a été violée dans la nuit du 9 au 10  juillet par une bande armée non identifiée à Bouar (ouest). La victime a vu ses biens emportés par ses bourreaux.

Selon le témoignage du mari de la victime, c’était tard dans la nuit que les hommes armés sont apparus chez lui. Ils ont défoncé la porte. « Une fois à l’intérieur, ils ont pris le poste téléviseur, un lecteur DVD, un amplificateur et une importante somme d’argent », a témoigné le père de cette famille.

« Avant de partir, ils ont violé ma femme. Ces hommes armés consommaient des produits stupéfiants, notamment le chanvre indien », a-t-il poursuivit.

 Informée de la situation, la gendarmerie s’est rendue sur le lieu pour constater les faits. Une enquête est ouverte afin de mettre la main sur les présumés coupables.

L’agent du développement communautaire des affaires sociales, Michée Biro, a fait savoir qu’un suivi médical et psychosocial est disponible pour la victime, « afin de l’aider à surmonter ce qu’elle a vécu ».

Depuis lundi 7 juillet jusqu’à jeudi 10 juillet 2014, quatre cas de braquages ont été enregistrés dans la ville de Bouar. La population accuse des miliciens Anti-Balaka qui ont été chassés de la ville de Galo d’être à l’origine de ces agressions. Les habitants de Bouar appellent les autorités locales à tout mettre en œuvre pour mettre la main sur tout porteur illégal d’armes dans la localité et de les traduire devant la justice.

 

©rjdh



11/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres