A7i

A7i

Centrafrique: La paix passera-t-elle par le Cameroun ?

  [La rédaction|Mis à jour|28 août 2014  ]

 moukoko.pngMinistre camerounais des Relations extérieures, Pierre Moukoko Mbonjo.

 

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la pour la République centrafricaine, le Général Babacar Gaye, a été reçu hier mardi au ministère camerounais des relations extérieures, a appris Africa Info de sources officielles à Yaoundé, la capitale camerounaise.

« Je suis venu en consultation au Cameroun et ce n'est pas ma première visite. J'ai le devoir de garder des relations étroites avec la CEEAC (Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale, ndlr) qui est un acteur majeur dans la gestion de la crise centrafricaine », a-t-il indiqué.

C'était au terme d'une visite de travail rendue au ministre camerounais des Relations extérieures, Pierre Moukoko Mbonjo.

Sur le terrain à Bangui, de violents affrontements entre Peulhs et Goula de la Séléka, ont eu lieu, lundi, 25 août 2014 après-midi, à Bambari à 380 km au nord-ouest de Bangui, selon plusieurs sources.

Des tirs à l'arme lourde et à l'arme légère ont fait fuir dans la brousse le reste de la population non-musulmane qui n'a pas encore gagné les sites de déplacés internes. Selon des témoins, il s'agit d'une tension interne à la coalition Séléka à Bambari.

Un partage de butins serait à l'origine de l'affrontement. «Les peulhs et les Goula ne se sont pas entendus sur le partage de ce qu'ils ont recueilli sur une barrière», ont-ils confié.

 

© Ai|AA



28/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres