A7i

A7i

Trois Anti-balaka tués par l’armée camerounaise

  [ Par  Pado Chemie |Mis à jour| mercredi 8 octobre 2014]

 armecam.png

 

Trois anti-balaka ont été tués par l’armée camerounaise dimanche matin, lors d’un accrochage à Garoua-Boulaï (Est Cameroun),  a indiqué une source sécuritaire, lundi, à Anadolu.

«  L’armée a tué trois Anti-Balaka à Garoua-Boulaï. Plusieurs autres ont été blessés. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée du côté de l’armée camerounaise », a expliqué, Lawrence Diyem Jam, sous-préfet de Garoua-Boulaï .

Diyem Jam a assuré que ceux qui ont attaqué Garoua-Boulaï, ville camerounaise frontalière avec la République centrafricaine (RCA), ne sont pas les rebelles du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), branche de l’Ex-séléka, qui ont kidnappé , il y a quelques jours huit camerounais.

« Il s’agit d’ Anti-balaka », a insisté le sous-préfet de Garoua-Boulaï. Cependant, le chef de terre explique que le gouvernement camerounais ne sait pas pourquoi ces « rebelles » ont attaqué le Cameroun.

D’après une source sécuritaire qui a préféré gardé l’anonymat, la milice chrétienne, n’a pas revendiqué l’attaque jusqu’à 17h 30 GMT. « Nous ne savons pas s’il s’agit d’Anti-balaka déserteurs ou alors de membres actuels de cette milice », a poursuivi notre source.

Les anti-Balaka sont une milice chrétienne originaire de Centrafrique. Elle est opposée aux Séléka, milice à majorité musulmane du même pays. Le manque de structuration au sein des deux milices rend difficile de vérifier l’appartenance ou non de certains éléments à l’une ou à l’autre. En cas d’incidents les deux milices parlent souvent d’éléments incontrôlés.

 

©AA



08/10/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres