A7i

A7i

République Centrafricaine : Visa américain refusé à un important conseiller de Catherine Samba-Panza

  [La rédaction|Mis à jour| vendredi 19 septembre 2014 ]

 DEMAFOUT2.png

Selon des informations de sources dignes de foi, le visa américain a été refusé à Jean-Jacques Demafouth, ministre conseiller à la présidence en charge de la sécurité et des relations avec Sangaris et la Misca.

 

L’intéressé faisait partie de la délégation qui accompagnait la présidente par intérim Catherine Samba-Panza à New York où celle-ci devait prendre part à une réunion sur la RCA en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies. On apprend par ailleurs que Dieudonné Kombot-Yaya, président de l’Autorité Nationale des Elections est également en route pour New York pour prendre part à la même réunion.

 

On ignore les raisons qui ont motivé le refus du visa américain à cet important conseiller et bras droit de la présidente par intérim de la transition centrafricaine mais on ne peut s’empêcher de rappeler que Jean-Jacques Demafouth a dirigé une rébellion, l’Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD) qui a commis beaucoup d’exactions et de nombreux crimes de guerre dans le Nord-Ouest et le Centre-Nord de la RCA à l’époque où le général François Bozizé dirigeait le pays.

 

Ce refus de visa à Jean-Jacques Demafouth par les autorités américaines ressemble furieusement à celui opposé naguère par Washington au tout-puissant ministre d’état aux finances de François Bozizé, un certain Sylvain Ndoutingai qui devait se rendre à Washington pour prendre part aux assemblées annuelles du FMI et la banque Mondiale. Ndoutingai dut honteusement regagner Bangui et tomba peu après en disgrâce. Cet incident fut un de ceux qui ont préfiguré la chute du régime Bozizé.

 

©CAP 



19/09/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres