A7i

A7i

République Centrafricaine : les signataires de l’Accord de Brazzaville invités à respecter leurs engagements

  [ La rédaction |Mis à jour|31 juillet 2014 ]   

 cspsassou.png

Le président du conseil national de transition (CNT), M Alexandre Ferdinand Nguendet, a exhorté les signataires de l’Accord de cessation des hostilités obtenu le mercredi 23 juillet 2014, à l’issue du Forum sur le dialogue inter centrafricain de Brazzaville au « strict respect des engagements pris devant le monde entier ».
« Notre vœu le plus ardent est de voir les parties signataires de l’Accord de cessation des hostilités en Centrafrique à mettre en musique les engagements qu’ils ont pris devant le peuple centrafricain et la communauté internationale pour éviter qu’il ne reste lettre morte» a dit le président du CNT, ce mercredi au siège de cette institution à Bangui, lors d’une conférence de presse, dite de « restitution du forum de Brazzaville »

« Le CNT les exhorte à faire taire les querelles et les velléités de natures à nuire à la bonne application de cet accord » a-t-il poursuivi.

S’adressant à la communauté internationale, M Nguendet a dit : « nous avons insisté sur l’application pure et simple de la résolution 2127, imposant le désarmement forcé de tous les groupes armés. Tout en sachant que nous ne disposons pas de l’armée nationale en ce moment »

M Nguendet a évoqué l’accord de Brazzaville et son mécanisme du suivi qui sera fait par une commission composée du CNT, du gouvernement, de la présidence, des groupes armés.

Cette commission de suivi est chargée d’étudier toutes les mesures qui doivent être prises pour éviter des contestations de la part de l’ex rebellion de la Séléka et des anti-balaka quant au respect de cet accord.

 

©APA



31/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres