A7i

A7i

République Centrafricaine : Cathérine Samba-Panza demande la formation du gouvernement ce vendredi

  [La rédaction|Mis à jour|vendredi 22 août 2014  ]

 csp10.png

 

La présidente de transition en Centrafrique, Catherine Samba-Panza, restée imperturbable quant aux pressions exercées sur elle par certains groupes non satisfaits de la nomination de Kamoun Mahamat au poste de Premier ministre, a « résolument pris la responsabilité » de demander à ce dernier de former son gouvernement et de le rendre public ce jour, « dans l’esprit du forum de Brazzaville ».

Dans son adresse ce vendredi à la nation, en direct sur la radio nationale, la cheffe de l’Etat de la transition a réitéré son soutien à Mahamat Kamoun, révélant au passage qu’au total dix noms pour le poste de Premier ministre lui avaient été proposés par une soixantaine d’entités.

De ces dix personnalités, cinq répondaient aux critères retenus et deux sur les cinq avaient les meilleurs profils à savoir Karim Méckassoua et Mahamat Kamoun.

Si le choix définitif s’est porté sur Mahamat Kamoun, c’est parce qu’il est la symbiose communautaire qui a fait la particularité de notre pays, car étant de père musulman et de mère chrétienne.

« A l’encontre des gens arrogants dont le pays n’a pas besoin dans cette période de crise, M. Kamoun est un modèle d’humilité, un atout considérable pour ce moment », a-t-elle fait remarquer.

« Ce choix relevait de mon pouvoir discrétionnaire comme la plupart des entités l’ont clairement souligné lors des consultations », a-t-elle encore dit, précisant que son choix s’est fait essentiellement dans l’intérêt supérieur de notre pays et qu’il faut donner au Premier ministre l’opportunité de faire ses preuves.

Pour Mme Samba-panza, le gouvernement va être inclusif en tenant compte de l’équilibre régional et représentatif de toutes les forces vives de la nation.

Elle a par ailleurs exhorté les uns et les autres à contribuer à la bonne marche du gouvernement, d’une manière ou d’une autre, dans les postes qui leur seront confiés.

« Cependant, il importe de préciser que tout le monde ne pourra pas entrer dans ce gouvernement. Par contre, il y aura de la place dans les autres structures de l’Etat », a-t-elle dit.

 

© APA



22/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres