A7i

A7i

République Centrafricaine : Bangui, le Secrétaire Général du Mouvement de Révolution des Armées pour le Changement réagit aux événements de Bambari

 [ Par  Sylvestre Sokambi |Mis à jour|29 août 2014 ]

 seleka.png

 Dans un entretien avec le RJDH, le Secrétaire Général du Mouvement de Révolution des Armées pour le Changement (MRAC), Adam a exprimé l’opposition de son mouvement à l’idée de partition qui selon lui était la raison des affrontements qui ont opposé ses éléments à ceux de l’ex-Séléka de l’ethnie Goula.

Les quarante huit dernières heures ont été marquées par des affrontements entre les éléments du Mouvement de Révolution des Armées pour le Changement commandé par le général Ali Daras et ceux de l’ex-Séléka du général Zoundéko.

Dans un entretien avec le RJDH, le secrétaire général de ce mouvement a expliqué que l’idée de la partition a été à l’origine des affrontements. « Tout est parti d’une mésentente entre les deux entités. C’est sur l’idée de la partition que la division est intervenue », a-t-il déclaré.

Ce dernier a précisé au RJDH que le MRAC est opposé à l’idée de partition sous toutes ses formes. « A l’heure actuelle, il faut travailler à la reconstruction du pays, au retour de la paix et à la cohésion sociale. Notre mouvement est contre tout ce qui peut s’opposer à l’unité du peuple centrafricain. Nous sommes contre l’idée de partition de la République Centrafricaine et nous ferons tout pour que cela ne s’opère pas ».

Selon le colonel Adam du MRAC, leur Etat-major dirigé par le général Ali Daras et celui de l’ex-Séléka piloté par le général Zoundeko sont en train de trouver des terrains d’entente. « Nous sommes en train de faire des efforts pour que les relations entre nous puissent être rétablies, grâce à l’aide de l’ONG PARETO. L’essentiel pour le MRAC et son président l’ancien  ministre Ousmane Mahamat Ousmane, c’est d’aller vers la paix». Notons que le  MRAC a été créé par l’ancien ministre Ousmane Mahamat Ousmane.

Le RJDH n’a pas réussi à joindre l’Etat-major de la coalition Séléka pour sa réaction suite aux événements de Bambari.

© rjdhrca



29/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres