A7i

A7i

République Centrafricaine : Bangui, le ministère des Finances procède au contrôle physique des enseignants de l’Université de Bangui

 [Par Noura Oualot |Mis à jour|vendredi 12 septembre 2014  ]

uvb.png

Les professeurs et les administrateurs de l’Université de Bangui se font enregistrer depuis hier mercredi,  par le Ministère des Finances. C’est dans le cadre du contrôle physique paiement, organisé par l’Inspection Générale des Finances en  collaboration  avec les partenaires au développement.

Ils étaient nombreux à rester dans une file d’attente devant le Rectorat pour se faire enregistrer. « Je suis là pour me faire enregistrer. Ce contrôle a été déjà fait au niveau des  ministères. Mais cette fois-ci, c’est physique. C’est un contrôle de présence pour voir si les fonctionnaires sont réellement au poste », a dit Victor Koyadéngué, enseignant et Secrétaire principale du Centre Universitaire de Recherche en Documentation en Histoire et Archéologie Centrafricaine.

Avec  les différentes crises qui ont secoué  la Centrafrique, beaucoup de fonctionnaires ont quitté Bangui. « C’est un contrôle qui permet aux partenaires de connaitre le nombre des enseignants que compte  l’Université de Bangui et ceux qui sont réellement au poste. Ceci, afin de procéder à la rémunération et censurer ceux qui ont quitté le pays sous prétexte qu’ils travaillent ailleurs et sont en mission », a indiqué Noël Ngoulo, enseignant et Secrétaire Général de l’Université de Bangui.

Les  contrôles physiques se font chaque mois sur demande des partenaires qui appuient le gouvernement centrafricain dans le paiement des salaires.

 

© rjdhrca



12/09/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres