A7i

A7i

République Centrafricaine : à Bossangoa, le Commandant de la Sangaris s’entretient avec les leaders locaux au sujet des affrontements de Ngbali

 [La rédaction|Mis à jour|21 juillet 2014 ]

sangaris12.png

Une rencontre convoquée par la force Sangaris a permis d’informer la population quant aux affrontements ayant opposé la Sangaris et la Misca à un groupe armé dans la nuit du 10 au 11 juillet à Ngbali, un village situé à 60 km au Nord de Bossangoa.

C’est au milieu de la semaine que le capitaine François, commandant de la force Sangaris dans la localité, s’est entretenu avec les leaders locaux à la mairie de Bossangoa. Cette réunion regroupant les autorités locales, les chefs de quartier, les religieux, les représentants des commerçants et ceux de la jeunesse, était l’occasion de passer en revue les questions sécuritaires toujours préoccupantes dans certaines localités voisines de Bossangoa.

« Il y a eu quatre morts du côté des assaillants et plusieurs d’entre eux ont pris fuite », a dit le commandant de la Sangaris, faisant le bilan de cette attaque.

Prenant la parole, Gilbert Evariste, un représentant des jeunes à la réunion, a fait le vœu de maintien d’une force sur place afin de lutter contre les groupes armés qui mettent à mal la sécurité dans la région. « Il est souhaitable de mettre en place une force militaire, capable de protéger la population des attaques des hommes armés et d’alléger leurs souffrances. Ceci empêchera le retour des groupes armés dans la localité que vous venez de chasser ».

En réponse, le Commandant de la Sangaris a expliqué la décision d’envoi des troupes à Ngbali ou non relève de la compétence du haut commandement de la Sangaris. Néanmoins, la doléance leur sera parvenue. « Pour décider de la mise en place d’une force militaire, il appartient au haut commandement de la Sangaris de se prononcer. »

La ville de Bossangoa semble retrouver son calme. Mais les localités environnantes telles que Nana-Bakassa, Nana-Boguila, Markounda et Bantangafo continuent de vivre dans l’insécurité à cause des groupes armés toujours en activité

 

© rjdhrca



21/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres