A7i

A7i

République Centrafricaine : à Boali, la ville s’est vidée d’une partie de sa population suite à des altercations entre les Anti-Balaka et la Misca

 [La rédaction|Mis à jour|10/07/14 ]

 Boali.png

La population Boali centre s'est une fois de plus trouvée  refuge  dans la brousse ce mercredi 9 juillet. A l’origine de ce mouvement de populations, un élément des Anti-Balaka tué par des éléments de la Misca déployés dans cette ville. Un fait qui a suscité le mécontentement des autres miliciens qui ont barricadé la route et brûlé des pneus.

 

Selon un notable joint depuis Boali-poste, l’incident s’est produit au moment où un véhicule de la Misca en provenance de Bangui s’est arrêté sur la barrière érigée par des Anti-Balaka. « Ces forces internationales ont voulu désarmer un milicien qui était sur la barrière, mais ce dernier a refusé avant d’être abattu par la Misca à environ 20 mètres de la grande route », selon le notable.

Après la mort d’un des leurs, les Anti-Balaka sont sortis dans la rue, ils ont érigé des barricades et brûlé des pneus. D’autres sources ont fait savoir que des coups de feu ont été entendus dans la ville et la sortie sud. « Ce sont des éléments de la Misca qui ont fait des tirs en l’air pour disperser les miliciens. Mais ces derniers ont résisté», a indiqué un officier de la gendarmerie joint par le RJDH.

Des sources ont indiqué que ces Anti-Balaka dans leur manifestation ont bloqué les véhicules à destination de Bangui vers Boali. Au milieu de l’après-midi, la situation demeurait tendue et la population qui ne pouvait supporter cette tension s’est retrouvée dans la brousse.

Au moment où nous publions cette information, la Misca n’était pas encore disponible pour donner sa version des faits.

 

©rjdh



10/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres