A7i

A7i

République Centrafricaine : à Bangui, une deuxième vague des ex-Séléka part pour leurs villes d’origine

 [ Par  Virginie Bero |Mis à jour|11 septembre 2014]

 depart seleka.png

 Au total 236 ex Séléka basés au camp de l’ex- Régiment de Défense Opérationnel et du  Territoire (RDOT) ont quitté Bangui ce matin à destination des villes situées dans le centre-est du pays. Aroun, un des officiers de cette coalition a fait savoir que le départ est fait avec le consentement de ces éléments « qui voulaient repartir chez eux ». Ces hommes ont été accompagnés par un contingent de la Misca.

« Ils vont descendre dans la ville de Kaga-Bandoro, Mbrés, Bamingui, croisement Domété et Ndélé-centre. Ils sont partis volontairement. Ils ont été désarmés avant de quitter. Même les tenues militaires, ils ont tous laissé », a relevé Aroun.

Cet officier de l’ex-Séléka a indiqué que les éléments transférés vont regagner leur famille respective. Ils vont attendre le programme de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion, « dont la date n’est pas encore connue ».

En quittant le camp à destination des villes de provinces, aucun incident n’a été signalé. « Nous sommes en parfaite collaboration avec les habitants des zones environnantes. Donc, il n’ya eu aucun cas à déplorer », a-t-il témoigné.

Ce départ intervient une semaine après le transfert d’une autre équipe dans les villes du nord de la Centrafrique.

 

©rjdhrca



11/09/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres