A7i

A7i

République Centrafricaine : à Bangui, Sébastien Wénézoui demande le rétablissement de l’armée nationale pour traquer les faux Anti-Balaka

 [La rédaction|Mis à jour|15 juillet 2014 ]

faca2.png

Sébastien Wénézoui, Coordonnateur-Adjoint des Anti-Balaka demande le rétablissement de l’armée nationale pour traquer les Anti-Balaka qui continuent de commettre des exactions sur la population civile. Il l’a dit lors d’une entrevue accordée au RJDH le week-end dernier.

« La population sait que les faux Anti-Balaka existent. Mais notre seule manière d’éradiquer ces faux Anti-Balaka c’est que l’armée nationale soit rétablie. Il faut réhabiliter cette armée centrafricaine car elle est aussi chargée de traquer les bandits», souhaite-t-il.

« Les forces Sangaris ne sont pas nombreuses. Elles ne sont que 2000 hommes et ne peuvent pas couvrir toute l’étendue du territoire centrafricain. C’est vrai que l’Eufor-RCA est venue mais elle ne parvient pas à entrer dans tous les coins et petits coins de la capitale banguissoise», justifie Sébastien Wénézoui.

Il estime que les FACA faciliteront la tâche aux forces internationale «Dans notre pays, il y a un problème d’urbanisation. Plusieurs quartiers et villes demeurent non urbanisés. Les gens qui pourront travailler comme indicateurs de ces forces internationales sont l’armée centrafricaine. Elle doit collaborer avec les forces internationales pour traquer les bandits et sécuriser tout l’ensemble du pays, cela est capital aujourd’hui ».

Sébastien Wénézoui a accordé cette interview au RJDH au moment où un forum des forces vives de la nation est convoqué à Brazzaville en vue d’arriver à un cessez le feu sur le terrain.

 

©rjdhrca



15/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres