A7i

A7i

République Centrafricaine : à Bangui, la Centrafrique en alerte par rapport au virus Ebola

 [La rédaction|Mis à jour| samedi 2 août 2014 ]

 ebola.png

 

Face à la progression de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, le Ministère centrafricain de la Santé Publique a pris des mesures pour prévenir cette maladie, ave l’appui de ses partenaires. Le ministère demande aux populations d’être prudentes notamment lorsqu’elles découvrent des primates morts.

Le virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest a commencé à attirer l’attention des autorités centrafricaines. Le ministère de la Santé Publique a mis au point un plan de riposte pour prévenir cette épidémie.

Le  Dr Sylvain Woromogo, chef de service de la surveillance épistémologique et de gestion des épidémies, explique que la Centrafrique, étant pays signataire du Règlement Sanitaire International (RSI) de l’OMS, compte sur une bonne coordination avec ses partenaires a dit. « Le Règlement sanitaire international pour tous les pays signataires stipule que, quand il y a un événement de ce genre comme Ebola, les pays doivent se partager les informations, afin de pouvoir prendre les disposition communes qui s’impose. Et, dans le cadre de ce RSI,  la RCA est informée tous les jours de l’avancée de cette maladie, le nombre de cas, le nombre de décès et les pays qui sont touches.  Ce qui a fait que le pays est sur ses pieds ».

Le médecin précisé qu’à cet effet, le Ministère de la Santé Publique a, avec ses partenaires, déjà élaboré un plan de contingence. «En ce moment, il y a un comité permanent multi-départemental de gestion d’épidémie.

La priorité est de renforcer les capacités des prestataires, les former par rapport à la reconnaisse de cette épidémie sur le terrain, comment prendre en charge les victimes ».

Dr Sylvain Woromogo prodique des conseils à la population, qui selon lui, sont les premières préventions. «Aujourd’hui, il faut faire très attention aux animaux qui sont vendus surtout ceux qui sont trouvés morts, je fais allusion aux primates. Nous sommes en train de faire un travail dans ce sens, pour éduquer la population. Un des facteurs qui aggrave cette maladie, c’est aussi les rites traditionnels, les cadavres et des personnes malades ».

Le virus d’Ebola a été découvert en 1975 dans une rivière de République Démocratique du Congo appelée Ebola qui passe non loin de Bangassou, région du Sud Est de la Centrafrique.

Le virus  a déjà fait plus de  700 morts en Guinée depuis mars dernier, selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette fièvre hémorragique a gagné plusieurs pays d’Afrique  de l’Ouest. Certains de ces pays ont des frontières communes avec des pays voisins de la RCA. Il s’agit notamment du Nigéria où un premier cas de décès a été enregistré.

 

 

© rjdhrca



02/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres