A7i

A7i

République Centrafricaine : des avions militaires ont pilonné les périphéries de la ville de Batangafo

 [La rédaction|Mis à jour|lundi 4 août 2014  ]

 
af4.png
 

Des avions militaires ont survolé et pilonné la ville de Batangafo depuis les premières heures de la journée du 04 août 2014. L’information est rapportée au RJDH par des sources locales qui disent être surprises par des détonations de ce matin. Les raisons de cette opération ne sont pas encore connues de la population, qui reste terrée dans les sites depuis qu’elle a commencé.

Des avions militaires ont survolé la ville de Batangafo ce matin avant de pilonner les périphéries de la ville. Des habitants joints par le RJDH ont déclaré avoir entendu des tirs dans les périphéries de la ville.

Pour un témoin qui a requis l’anonymat, c’est des jaguars qui ont d’abord survolé la ville avant que les hélicoptères ne prennent la relève. « C’est aux environs de 08h-09h que les détonations d’armes ont commencé à être entendues dans les périphéries de la ville. Elles se poursuivent. Ils s’agit des détonations fortes, sûrement des armes tirées par ces avions.»

Un autre témoin qui s’est réfugiée à la sous-préfecture déclare ne rien savoir sur les tirs qui les ont bouleversés. « Nous sommes tous sur le site des déplacés de la sous-préfecture et nous entendons les bombardements dans les périphéries. Nous ne savons pas ce qui se passe. Il y aurait un affrontement mais on ne sait qui tire sur qui ni la cible de ces aviations militaires».

«Les soldats de la Misca sont déployés tout autour de notre site pendant que se déroule l’opération de bombardement », a complété la même source.

Une source hospitalière parle de deux blessés transportés au camp des déplacés de l’hôpital de la ville. « Nous venons de recevoir deux blessés, des hommes vêtus d’uniforme de l’ex-Séléka. Il pourrait en avoir d’autres mais pour l’instant c’est ce que nous avons vu».

Les officiers de la Sangaris contactés par le RJDH n’ont pas souhaité se prononcer sur cette opération, estimant qu’il est trop tôt de dire quoi que ce soit. Ils ont promis toutefois donner des détails dans les heures qui suivent.

Cette opération intervient six jours après les affrontements entre la milice Anti-Balaka et les éléments de l’ex-Séléka dans la même ville.

©rjdhrca



04/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres