A7i

A7i

Le décès de Jean-Paul N'Goupandé : une perte incommensurable.

 jpn5.png Jean-Paul N'Goupandé, ancien Premier Ministre de la Centrafrique

 

[Par Prosper INDO|Mise à jour| 05/05/2014 23:25:02] -Le Seigneur aura fermé les paupières de Jean-Paul N'Goupandé à un moment où la situation dramatique de la RCA avait besoin d'un regard lucide, exigeant mais bienveillant.

 

Le décès de JPN, mort ce dimanche 4 mai à Paris, loin de sa patrie, est d'abord le symbole de la faillite de l'Etat centrafricain. Certes, il n'est pas le seul à connaître pareille mésaventure. Son compatriote Francis Albert Ouakanga, chargé des relations extérieures de la Convention républicaine pour le progrès social (CRPS), l'a précédé la veille, samedi 3 mai 2014, dans la ville de Nantes. Mais bien avant eux, les anciens présidents successifs de la République centrafricaine, David Dacko, Ange-Félix Patassé et le général André Kolingba, avaient péri à l'extérieur du pays, victimes de l'état de délabrement hospitalo-sanitaire du pays, indépendant depuis 54 années !

 

Jean-Paul N'Goupandé est, parmi nos intellectuels, l'un des plus brillants de sa génération. Engagé très tôt dans l'action politique au sein de l'union des étudiants centrafricains (UNECA) et de la fédération des étudiants d'Afrique noire en France (FEANF), il était l'un des défenseurs du mot d'ordre de « soutien tactique et démarcation stratégique », qui invitait les étudiants africains à regagner leur pays d'origine afin d'intégrer les masses populaires et à s'éduquer en leur sein, pour mieux combattre les dictatures naissantes sur le continent.

 

Il regagnera la RCA à la fin de ses études universitaires couronnées d'un doctorat en philosophie, et entamera une brève carrière d'enseignant. Il sera doyen de la faculté des lettres de l’université de Bangui. Il se fera remarquer par le général André Kolingba, alors président de la République, qui en fera le secrétaire général de son parti politique, le Rassemblement démocratique centrafricain (RDC). Puis il sera successivement ministre de l'éducation nationale, ambassadeur en Côte d'Ivoire (89-93) puis en France (1993-96). C'est à ce poste que le président élu Ange-Félix Patassé viendra le chercher pour en faire son premier-ministre, sous la pression de la France, dira la légende.

La cohabitation durera … 6 mois, tant le mariage entre les deux hommes s'apparentait à celui de la carpe et du lapin ! L'exigence de consensus national sincère et de rigueur budgétaire du nouvel impétrant heurtait frontalement la tentation ethnocentrique du président Patassé et de son parti, le mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC).

 

Ce divorce précoce conduira Jean-Paul N'Goupandé à former son propre mouvement, le parti de l'unité nationale (PUN), dont il sera le candidat malheureux aux présidentielles suivantes (1999 et 2005). Elu député de Dékoa, sous-préfecture de la Kémo. Il sera ministre des affaires étrangères (2005-2006).

Il était encore conseiller du président François Bozizé lorsque son état de santé le contraignit à l'exil sanitaire.

 

Donné déjà pour mort une première fois en 2013 à la suite d'une attaque cérébrale, JPN décède dans sa soixante-cinquième année, victime d'une seconde crise. Cette mort brutale prive la RCA d'un de ses meilleurs fils mais, surtout, symbolise l'incapacité de l'Etat centrafricain à prendre soin des siens, à valoriser ses ressources humaines, à mieux tirer profit de ses élites, et à leur témoigner de sa reconnaissance.

 

Jean-Paul N’Goupandé n’était pas seulement homme politique. Il fut un écrivain comblé et un essayiste attentif. Son dernier ouvrage, « l’Afrique face à l’islam » (Paris, Albin Michel, 2003) aurait dû éclairer les autorités politiques centrafricaines. Elles auraient épargné le pays du désastre.

 

Puissent sa femme Martine et ses enfants honorer sa mémoire dans la droiture et la fierté. Il revient à ses proches et amis politiques de porter fidèlement en la circonstance son message d'unité nationale.

 

Paris, le 5 mai 2014.

Prosper INDO

 



06/05/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres