A7i

A7i

La Croix-Rouge centrafricaine distribue 25 tonnes de vivres à 944 familles déplacées

Trois mosquées du Km 5 à Bangui ainsi que deux églises sont concernées par cette distribution (RJDH, ONG locale)

 [Par  Esma Ben said |Mis à jour|06 Juillet 2014]

 CXCENTRAFRICAINE.png

La Croix-Rouge centrafricaine a procédé, samedi, à la distribution de 25 tonnes de vivres et autres produits de première nécessité à 944 familles déplacées dans six sites, dont trois mosquées du KM5 à Bangui, a rapporté le Réseau centrafricain des journalistes des droits de l’Homme (RJDH), une ONG locale.

Le don, en provenance du Soudan, a été mobilisé par le Conseil National de Transition (CNT) et mis à la disposition de la Croix-Rouge centrafricaine pour les déplacés de Bangui, capitale de la RCA.

Pour Thierry Akoloza, rapporteur général du CNT, cité par le RJDH, ce don est «un message de paix et de cohésion entre les communautés».

Le conflit interconfessionnel qui secoue la RCA est «inédit» et le «peuple centrafricain doit se pardonner et arrêter les violences» soutient le rapporteur, qui a observé les distributions.

Cette distribution a d'ailleurs été accueillie avec bonheur par les déplacés de la Mosquée centrale. D’après leur délégué, Com Haroun, les vivres permettront de «couvrir les besoins de quelques jours du Ramadan».  «Nous sommes dans une période très difficile de Ramadan, et il est difficile pour nous de sortir en dehors du KM5», a expliqué Haroun avant de lancer un appel à l’aide adressé aux autres institutions humanitaires, d'après le RJDH.

Du côté chrétien, plus de 350 déplacés sont toujours présents dans l’église Notre-Dame de Fatima.

 Le Père Jonas Bekas, s’est également réjouit de l’arrivée des vivres et non-vivres. «Nous devons arriver au pardon pas seulement en parole mais en acte afin de construire la paix dans notre pays et éviter les déchirements», a-t-il déclaré.

D’après le RJDH, les sites touchés par cette distribution sont ceux de la mosquée centrale, des mosquées Ali Babolo et Ngawi, de l’église Notre-Dame de Fatima, de l’église Combonien et Saint-Charles Louanga de Bégoua.

 

©AA



06/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres