A7i

A7i

La crise centrafricaine va-t-elle faire tomber la barrière sud du Tchad ?

rca-tchad.png

[Par Hamad Guera|Mise à jour|04/05/2014 08:43:26] - Cinq indicateurs des difficultés du régime d’Idriss Déby Itno :

1. L’effet de la destruction de la Libye commence à se faire sentir de manière persistante au Tchad. La Libye a basculé, des nids de terroristes qui y étaient, menace actuellement le Tchad. Les terroristes ont un compte personnel à régler avec le Président tchadien.

2. La déroute centrafricaine des approximations politiques d’Idriss Déby Itno et le chaos qui déborde est une menace théorique devenue concrète.

3. L’incertitude à l’Est du Tchad due à une confiance fragile envers le Soudan et surtout le cas MJE qui n’est pas réglé.

4. A l’Ouest, Boko Haram se dilate à travers tout le Nigeria, s’exporte au Cameroun et démontre sa dimension internationale. Dieu sait combien de tentatives d’intrusion au Tchad ont été déjouées. Le président tchadien est conscient que les terroristes apprennent de leurs échecs et renouvellent continuellement leurs actions. Un jour et par la faute des agitations de Déby, vous entendrez un boum terroriste.

5. Au-delà des apparences et des signes de remaniements interminables des ministres tous les deux mois, des premiers ministres tous les 9 mois et les bougeottes du locataire du palais rose, la vérité est menaçante : le Tchad va mal. A part les armes et le semblant, rien ne va.

Idriss Déby Itno veut aller en guerre pour cacher ses échecs mais il y a trop d’incertitudes majeures venant de tous les cotés. Il hésite. Mais attendre, c’est risquer de se faire déborder dans sa cour sans marge de repli puisqu’on va se battre à la maison.

Un autre problème de Déby est celui des hommes. Ceux qui l’entourent sont aujourd’hui trop riches et personne ne supporte les sifflements des balles au dessus des têtes, personne ne s’imagine amputer d’une jambe ou voudrait perdre ses villas et belles voitures. Un homme devenu riche n’est plus un homme sur, les pauvres n’ont plus confiance en Déby. Encore une équation à résoudre.

En tout cas l’air qui vient sent mauvais pour les Tchadiens. Quelqu’un va tomber, mais qui ?

 



04/05/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres