A7i

A7i

Crise en Centrafrique : au Cameroun, une vaste action du Croissant-Rouge Turc en faveur des réfugiés Centrafricains

 [ Par  Nestor Nga Etoga |Mis à jour| samedi 9 août 2014]

  refugies6.jpg

Les sites d’Iolo et Mbile dans l’arrondissement de Kent-Zou comptent déjà près de 20 000 réfugiés centrafricains.

 

Une mission de secours du Croissant-Rouge Turc s’est installée vendredi dans les  sites  de Mbile et IOLO dans l’arrondissement de kent-Zou à la frontière entre le Cameroun et la Centrafrique pour une vaste action en faveur des réfugiés centrafricains.

« Des   milliers de réfugiés  centrafricains, pour la plupart musulmans,  installés  dans  les  sites  de Mbile et  iolo ,fuient  les anti-Balaka  et arrivent  chaque  jour  au Cameroun.  Ils sont si nombreux (plus 9000 au total dans le site de Mbile) que les ressources à disposition du  Haut-Commissariat  des Nations  Unies  aux Réfugiés, de Plan International, de  l’UNICEF, OMS…sont insuffisantes. C'est pourquoi cette action de secours sera reprise  surplace,  par le Croissant-Rouge Turc  pour les Réfugiés avec le concours des autres partenaires » ; a  indiqué  au correspondant de la rédaction,  Gokhan Dudu, responsable des programmes internationaux du Croissant-Rouge Turc.

Sur place à Mbile,  le Croissant-Rouge Turc a installé une tente qui « servira à un centre d’accueil et de prise en charge sanitaire des réfugiés » ; a expliqué Gokhan Dudu.

Le Croissant-Rouge Turque entend  par la même occasion,  inviter  les réfugiés centrafricains installés ici, « à un échange de vues sur  des programmes de réinstallation et du cas particulier des personnes atteintes du sida » ; a souligné le  Responsable des programmes internationaux du Croissant-Rouge Turc.

Poussés dans un premier temps aux marges de leur pays, les réfugiés Centrafricains de Kent-Zou  attendent là des jours plus cléments.L'Observatoire National des Risques au Cameroun, structure d’Etat camerounaise en charge de la gestion des réfugiés   s’inquiète du « flux  chaque jour plus important des réfugiés en provenance de la  République Centrafricaine ».

Dans l’arrondissement de kent-Zou,deux  sites ont été créés :IOLO et Mbile qui comptent  déjà près de 20 000 réfugiés. « Les données varient au jour le jour ». indiqué à la rédaction ; un haut cadre de la Direction de la protection civile au Ministère Camerounais de l’Administration Territoriale et de la décentralisation(Minatd).

« Mbile, certes, est déjà saturé, mais, doit encore avoir  quelques places  pour accueillir d’autres réfugiés» ; a conclu une source de l’Observatoire National des Risques au Cameroun.Fuyant les violences intercommunautaires dans lesquels a sombré leur pays depuis plus d’une année des centaines de milliers de centrafricains ont trouvé refuges dans les pays limitrophes.

©AA



09/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres