A7i

A7i

Des cerveaux africains choisissent la Chine

 chine1.png

 

[La rédaction|Mis à jour| 23 juin 2015 ]

 

D'ici trois ans, 18.000 bourses supplémentaires vont être attribuées par la Chine à des étudiants africains. Ils sont actuellement 5.000 à profiter de la largesse de la Chine et 10.000 autres de l'Afrique qui y suivent leurs études. Cette décision a fait réagir le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, qui a affirmé comme étant «l'un des meilleurs exemples de réussite de la coopération sud-sud».

«C'est à Yiwu que l'on retrouve le plus d'anciens étudiants africains. En raison de l'abondance de produits à vendre à Yiwu, de l'environnement plus collégial que compétitif, on y retrouve nombre d'anciens étudiants africains. Ils choisissent souvent cette ville d'1,2 million d'habitants pour se lancer dans les affaires», nous explique Viola Rothschild, une chercheuse américaine.

La plupart des étudiants issus de la classe moyenne, travaillent parallèlement à leurs études. Ces étudiants ont des relations dans le domaine politique et dans le monde des affaires.

Mais leur vie en Chine n'est pas toujours tranquille. «Le plus difficile, c'est le racisme, explique un jeune Congolais. La plupart des Chinois nous regardent de travers. Au début, cela a été compliqué pour moi. Mais peu à peu, j'ai appris à accepter cette situation. Je sais que ce n'est pas de la méchanceté. Simplement, l'Afrique est pleine de clichés pour les Chinois. Ils doivent apprendre à nous connaître».

©Impact24.info



23/06/2015

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres