A7i

A7i

Convoi de réfugiés musulmans attaqué en Centrafrique, deux morts

kaga.png
 

KAGA BANDORO République centrafricaine (Reuters) - Des hommes armés ont attaqué lundi en pleine forêt un convoi évacuant des centaines de civils musulmans de la capitale centrafricaine Bangui, tuant au moins deux personnes, selon un témoin et un responsable de la force de paix de l'Union africaine.

Le convoi de quinze camions transportait les musulmans qui avaient quitté Bangui dimanche sous la protection des soldats africains de la Misca, afin de fuir les violences des miliciens "anti-balaka", majoritairement chrétiens.

Alors que les véhicules traversaient une forêt, à plus de 200 km au nord de la capitale, ils ont essuyé des tirs. Une femme atteinte à la tête a succombé à ses blessures et un homme a également été tué, a rapporté un témoin.

Le commandant Patrick Sibobugingo, porte-parole de la Misca, a précisé que l'attaque avait également fait six blessés parmi les évacués et a imputé les tirs aux "anti-balaka".

Au cours des dix mois où ils ont été au pouvoir en Centrafrique, entre mars 2013 et janvier dernier, les anciens rebelles musulmans de la Séléka se sont signalés par des exactions contre les chrétiens dans le sud du pays.

A la suite de l'intervention militaire française en décembre dernier, les "anti-balaka" se sont livrés à de sanglantes représailles contre les musulmans, notamment dans plusieurs quartiers de Bangui. Ces violences ont contraint un million de personnes à fuir leurs maisons.

La ministre centrafricaine de la Réconciliation, Antoinette Montaigne, a critiqué les opérations d'évacuation qui reviennent selon elle à accepter l'idée d'une partition du pays.

(Siegfried Modola avec Crispin Dembassa-Kette et Hubert-Mary Djamany; Guy Kerivel pour le service français)



29/04/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres