A7i

A7i

Congo-Brazzaville: Crise en RCA - 169 participants centrafricains annoncés au forum de Brazzaville

 [Par Thierry Noungou|Mis à jour|21 juillet 2014 ]

sassou.png

Le ministère congolais des Affaires étrangères et de la coopération a annoncé, le 18 juillet à Brazzaville, que 169 Centrafricains vont participer à partir de ce 21, jusqu'au 23 juillet, au Forum sur la paix et la réconciliation en République centrafricaine à Brazzaville.

« Nous avons fait le point sur la tenue du forum. Nous avons confirmé que le forum va se dérouler ici à Brazzaville du 21 au 23 juillet et nous avons aussi reçu la confirmation de la participation de tous les pays concernés, notamment ceux de la sous-région. Le forum aura donc lieu; toutes les dispositions sont en train d'être prises pour que les 169 participants qui viendront de Bangui viennent à Brazzaville dès le dimanche de sorte que lundi la cérémonie d'ouverture ait lieu en présence du chef de l'Etat », a indiqué vendredi le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Cyprien Sylvestre Mamina, au cours d'une rencontre avec les ambassadeurs et représentants des missions diplomatiques accréditées au Congo.

Concernant les participants centrafricains dont certains avaient montré une réticence à participer à ces assises, il a estimé que le Congo aide les Centrafricains à tenir leur forum à Brazzaville et la sélection des participants est l'affaire des Centrafricains. Toutefois, à-t-il estimé, ce forum est inclusif et toute les sensibilités doivent y prendre part.

L'ambassadeur de la République centrafricaine (RCA) au Congo, Marie Charlotte Fayanga, a au cours de cette réunion avec les diplomates, annoncé l'arrivée le dimanche 20 juillet à Brazzaville de la présidente de la République cetrafricaine, Catherine Samba-Pandza.

Quelques sensibilités centrafricaines avaient annoncé leur intention de boycotter le forum de Brazzaville, souhaitant pour la plupart une rencontre en terre centrafricaine. « J'aimerais vous rassurer que Brazzaville ne sera pas une rencontre de trouble, ni une nouvelle humiliation pour le peuple centrafricain. Brazzaville est une opportunité pour que les Centrafricains puissent à nouveau se parler », avait indiqué jeudi la présidente Catherine Samba Bandza, lors d'une rencontre avec les forces vives de Bangui.

 

 

© AA



21/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres