A7i

A7i

Centrafrique : Projet politique de candidat Jean Willybiro-Sako pour 2015

 sako.png

« On ne peut pas s’engager dans un processus sans avoir des idées précises sur ce qu’on a l’intention de faire. Nous avons des idées, des projets, mais nous n’allons pas nous précipiter à annoncer des programmes et autres actions à mener tant que nous n’aurons pas fait l’inventaire de toutes les préoccupations de nos compatriotes centrafricains qui ont commencé à nous parler, ce qu’ils attendent pour améliorer leurs conditions de vie et certaines injustices demain ». Jean Willybiro-Sako, le 26/04/2014, Ledger Plaza- Bangui.

La situation que traverse la République Centrafrique depuis 2013 et les appels de membres de la société civile centrafricaine ont convaincu Jean WILLYBIRO SAKO de se mettre à disposition du peuple centrafricain et de l’union nationale, à travers sa manière de SERVIR, complémentée par :

    • Sa bonne connaissance culturelle et géographique du pays
    • Ses nombreuses expériences positives à travers les multiples fonctions occupées et ce dans divers domaines
    • Son portefeuille de relations sur le plan diplomatique et dans les relations internationales.

SA MOTIVATION EST DOUBLE :

  1. La République Centrafricaine est un pays meurtri, déchiré et oublié !

En effet, aujourd’hui, et cela malgré l’attention médiatique qui est porté sur la situation du Centrafrique, tous les principaux observateurs (ONU, EU, MSF, HUMAN RIGHTS WATCH…) s’accordent désormais sur ce constat alarmant.

Cette situation doit interpeller tous les fils et filles du pays ayant des capacités pour l’aider à se relever.

  1. Le Centrafrique vit également une crise politique liée à la désillusion d’un peuple face au pouvoir politique !

Les Centrafricains ont trop souffert, ils ont été suffisamment humiliés pour légitimement ne plus attendre d’un leader politique un espoir réel de changement positif et durable.

A travers des propositions concrètes pour une Centrafrique renouvelée et restaurée dans l’apaisement de tous les esprits, Jean WILLYBIRO SAKO souhaite impulser une dynamique nouvelle et inclusive vers le retour à une vie plus juste, plus agréable et mieux sécurisée.

Fort de son expérience d’homme d’Etat et de terrain, Jean WILLYBIRO SAKO s’engage par conséquent aujourd’hui pour :

 

  1. Contribuer à la restauration de la sécurité des personnes et des biens grâce à :

Une Armée Nationale :


- réhabilitée dans ses fonctions régaliennes


- restructurée


- équipée et bien formée


- bénéficiant de la confiance des dirigeants et du respect de tous.

Une Gendarmerie et une Police


- rétablies dans leurs fonctions premières de sécurisation de proximité de la population. Cela dans l’objectif de recréer un environnement propice à :


- la libre circulation


- la reprise normale des activités économiques


- au rétablissement de l’administration sur toute l’étendue du territoire.

 

  1. Promouvoir un changement de comportement des dirigeants à tous les niveaux, dirigeants qui doivent :
  • avoir une forte conscience de la souffrance du peuple
  • un sens élevé de l’intérêt général et de leur devoir au service de la Nation
  • être des interlocuteurs compétents et crédibles.

 

  1. Garantir la Justice pour tous et la protection des droits, particulièrement ceux des femmes, des enfants et des minorités, en menant une lutte farouche contre :
  • l’impunité, la prévarication, la corruption
  • l’esprit de division ou d’exploitation des plus faibles
  • les enrichissements illicites
  • la violence comme mode d’expression, d’accaparement ou de conservation du pouvoir.

 

  1. Privilégier une planification du développement basée sur une vision à court, moyen et long terme afin de mettre en œuvre de manière réaliste et concrète des programmes de développement des secteurs prioritaires identifiés :
  • l’agriculture
  • l’élevage
  • la mise en valeurs des ressources naturelles existantes ou à rechercher (Eau Forêt, Environnement, Minerais, etc)
  • l’éducation et la formation professionnelle en proposant des réponses adaptées aux problèmes des jeunes
  • la santé
  • le désenclavement et la décentralisation
  • l’amélioration des cadres et conditions de vie des plus démunis afin de réduire les inégalités

 

  1. Tout mettre en œuvre pour que les moyens mobilisés fassent l’objet d’une gestion saine, grâce au respect de la bonne gouvernance et des affectations conformes aux prévisions.

 

  1. Mobiliser des moyens financiers multiples afin de financer la reconstruction de la RCA: moyens propres de l’État, complétés par les moyens provenant de la mobilisation dynamique et convaincante des partenaires bi et multilatéraux, et bien évidemment, le soutien de la diaspora, les enfants du pays.

 



08/05/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres