A7i

A7i

Centrafrique : N'Zapayéké se réjouit de l'éventuelle participation de la Turquie à l'Eufor

    [Par  Nur Gülsoy|Mis à jour|26 Juin 2014]

 

PM1.png

 

Le chef du gouvernement de la RCA, André N'Zapayéké, en visite officielle à Ankara, a indiqué à la rédaction, avoir examiné avec les responsables turcs les moyens de résoudre la crise.

Le Premier ministre centrafricain, André N'Zapayéké, s'est félicité de l'éventuelle participation de la Turquie aux forces européennes, Eufor Centrafrique, soulignant avoir demandé le soutien d'Ankara  pour aider à la reconstruction du système judiciaire centrafricain.

Dans un entretien à la rédaction à Ankara, où il effectue une visite de plusieurs jours, M. N'Zapayéké a indiqué: "Nous sommes très reconnaissants à la Turquie pour tout ce qu'elle fait. Nous avons appris avec beaucoup de joie que la Turquie contribuera à l'Eufor Centrafrique".

"Nous sommes à Ankara dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux pays et aussi pour rechercher des solutions à la crise qui secoue la République centrafricaine (RCA) depuis quelques temps, une crise pour laquelle nous avons besoin de tous nos amis", a-t-il ajouté dans l'interview qui sera publié intégralement jeudi.

Le ministre des Affaires étrangères turc, Ahmet Davutoglu, avait affirmé à plusieurs reprises qu'il étudierait toutes les possibilités pour aider à l'instauration de la paix en RCA. 

L'Eufor RCA est une opération militaire de l'Union européenne, établie le 10 février 2014 dans le but de contribuer pour une durée temporaire, à créer un environnement sécurisé en RCA.

En outre, André N'Zapayéké a fait l'éloge de la Turquie après l'entretien qu'il a eu mardi avec le président turc, Abdullah Gül: "c'était un grand honneur pour nous de rencontrer le président de la république, qui nous a prodigué beaucoup de conseils en tant qu’homme politique expérimenté et dirigeant d’un pays qui a su, grâce à ses propres forces, bâtir de manière solide son économie. C'est une rencontre fort utile qui nous a permis de mieux connaître la Turquie et de tirer profit de son expérience, a affirmé  André N'Zapayéké ."

Le Premier ministre de la République centrafricaine a remercié la Turquie également pour ses contributions aux aides humanitaires à travers l'Agence turque pour la coopération et le développement (TIKA).

Répondant à  une question relative à l'impunité des crimes en RCA, il a souligné qu'il faut d'abord remettre sur pied les forces de sécurité, puis le système judiciaire, tout en sollicitant l'aide de la Turquie à ce sujet.

"Nous sommes en train de reconstruire notre police, a-t-il expliqué. Le système judiciaire, les tribunaux ont été détruits et nous demandons à la Turquie de nous aider à les reconstruire, car les conditions de travail ne permettent même pas aux juges de siéger, a--il dit, précisant "qu'au cours des procès, des voyous armés de grenades et de fusils envahissent la salle d'audience, menacent les magistrats, récupèrent les prévenus et disparaissent. Les prisons ont été totalement saccagées. (...) Seule celle de Bangui est encore en fonction. (...) Nous demandons au gouvernement turc de nous aider à renforcer la sécurité justement des tribunaux et des prisons."

 

©AA



26/06/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres