A7i

A7i

Centrafrique : Mbrés, la population quitte la ville pour Kaga-Bandoro suite aux violences

 [ Par  Anette Maélaine Malebingui |Mis à jour| lundi 18 août 2014]

 af2.png

La majeure partie de la population de Mbrés  est actuellement à Kaga-Badoro, suite à l’affrontement qui  a opposé les éléments de l'ex-Séléka aux Anti-Balaka dans cette ville le week-end dernier. Plusieurs personnes auraient perdu la vie à la suite de ces affrontements, d'après le témoignage d'un habitant de cette ville, joint ce matin par le RJDH.

Depuis ce week-end, les habitants de la ville de Mbrés, une localité située dans le nord de la République Centrafricaine, sont en mouvement forcé vers la ville de Kaga-Badoro. Ce déplacement est survenu après un affrontement qui a opposé les Anti-Balaka qui sont dans cette zone et des éléments de l'ex-Séléka, qui accusent la population civile d’être également  Anti-Balaka.

L’un des habitants qui a fui  la ville de Mbrés à pied et qui est actuellement à Kaga-Badoro, a expliqué que «c’est depuis le mois de juillet que les Anti-Balaka et les ex-Séléka qui sont dans le secteur s’affrontent. Nous n’avons pas la paix. C’est ce qui oblige la plupart des habitants à  rejoindre la ville de Kaga-Badoro. A l’heure où je vous parle, des gens sont encore en route, car les affrontements continuent de jour en jour dans la ville», a dit cet  habitant qui a requis l’anonymat.

Il a également ajouté que les éléments ex-Séléka taxent la population d'Anti-Balaka. «La fréquence des affrontements avait obligé les habitants  à aller dans une premier temps se réfugier dans la brousse, un fait qui a poussé les éléments de la Séléka à les pourchasser et à les taxer d'Anti-Balaka. Cette méprise a coûté la vie à un bon nombre de personnes ».

D’après cet habitant, le bilan provisoire de cet affrontement est de 26 personnes. «Sur l’axe Bakala-Mbrés, quatre personnes auraient trouvé la mort. A Mbrés-centre, quatre corps ont aussi été enregistrés. Et sur l’axe Okourou, précisément dans le village Bouzou, 18 personnes auraient également été tuées».

La population de la ville de Mbrés demande aux autorités de transition de rétablir la sécurité dans leur zone et réclame notamment le déploiement des forces étrangères dans la ville, afin de sécuriser la population.

 

A lire aussi : DéçuCentrafrique: Au moins 34 villageois tués par des ex-rebelles dans le Nord

 

©rjdhrca



18/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres