A7i

A7i

Centrafrique : le Tchad annonce avoir retiré toutes ses troupes

misca1.png

(Le Monde.fr avec AFP | 16.04.2014) - Le Tchad a annoncé, mercredi 16 avril, avoir achevé le retrait de Centrafrique de l'ensemble de son contingent au sein de la force africaine (Misca). Le premier ministre, Pahimi Deubet Kalzeubé, s'est félicité d'un retrait « ordonné et discipliné » et a ensuite fustigé « ceux qui s'emploient obstinément à vouloir ternir l'image de nos vaillantes forces de défense et de sécurité ».

Le départ des troupes tchadiennes avait été décidé, le 3 avril, par le président Idriss Déby Itno après que l'ONU a accusé les soldats tchadiens d'avoir tiré sur des civils à Bangui.

LES ESPOIRS DÉÇUS DE LA FRANCE

Début avril, le gouvernement tchadien avait annoncé le retrait de ses quelque 850 soldats de la Misca en dénonçant une « campagne malveillante » contre eux. Une décision « irrévocable », avait affirmé ensuite le ministre tchadien des affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, jugeant que son pays était victime d'un « lynchage systématique » et avait « suffisamment encaissé ».

Mardi, le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, avait dit espérer que ce retrait du contingent tchadien « n'est pas une option définitive ». Souvent associée à la coalition rebelle Séléka, majoritairement composée de musulmans et de mercenaires étrangers, et qui avait pris le pouvoir entre mars 2013 et janvier 2014, l'armée tchadienne avait mauvaise réputation auprès des chrétiens de Centrafrique.



16/04/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres