A7i

A7i

Centrafrique : Eloge à Martin BABA

ORAISONS FUNEBRES

baba1.png

Eloge à Martin BABA.

 

 Mesdames, messieurs,

 

Les familles se rassemblent toujours en deux occasions fortes :

-    chaque fois que « l'enfant paraît », comme l'a si bien mis-en vers Victor Hugo,

-    et lorsque « la Mamma disparaît », comme le chante si bien Charles Aznavour.

 

Aujourd'hui, notre famille se réunit dans la circonstance douloureuse provoquée par le décès de mon ami et frère Martin BABA ;

 

Je remercie le Premier Ministre et les différentes autorités de leur présence ;

 

Monsieur le Premier Ministre, madame la Vice Présidente du Conseil National de Transition, mesdames, messieurs,

 

Il est dit souvent qu'un frère, c'est l'ami que les parents vous donnent ; un ami, c'est le frère que vous vous êtes choisi. Martin était le frère que je me suis choisi.

C’est à ce titre que je suivais de près tous les projets qu’il initiait et qu’il voulait bien partager avec moi. C’est également à ce titre qu’ensemble nous suivions tout le parcours médical qu’imposait son état de santé ses dernières années. Je peux vous assurer qu’il nourrissait à mon égard les mêmes préoccupations.

 

Vous comprendrez que pour moi, ce décès interrompt brutalement une amitié pure et sincère.

 

Martin BABA n’était que dans sa soixante-sixième année et faisait montre encore d’un dynamisme à faire pâlir n’importe quel jeune entrepreneur ou sportif.

 

Né à Carnot le 28 Septembre 1949, d’une modeste famille d’agriculteurs, c’est sous la houlette de ce père rigoureux, Monsieur Dagobert DORO ici présent qu’il fit toutes ses études primaires, secondaires et supérieures, sanctionnées par un DECS (Diplôme d’Etudes Comptable Supérieures) et surtout d’un sésame que la vie et la nature n’octroie qu’à ceux qui font montre d’une farouche détermination dans la lutte pour la réussite.

Ce sésame, preuve d’une grande culture, d’une sagesse à toute épreuve et de beaucoup de générosité car il savait partager.

 

 

Il imposait et s’imposait à lui-même une discipline de fer, quelquefois mal interprété par ses collaborateurs et ses employés.

 

Que dire de son parcours professionnel ?

 

Après s’être essayé professionnellement dans la capitainerie fluviale, Comptable à la CNTR à l’OCAM puis à SODIAM et chef comptable au CICI, c’est en 1979, que ce gestionnaire comptable qu’il était devenu, a décidé de prendre son avenir en main et de se lancer dans le privé, à un moment où beaucoup de jeunes de sa génération puisaient leur respiration dans la quiétude d’un poste dans la fonction publique d’Etat.

 

Du transport urbain, son investissement personnel initial, il élargira son portefeuille d’activités dans la construction et le bâtiment, puis les travaux publics, pour la construction de route avec Soca Constructa et enfin, l’agro-alimentaire par l’acquisition d’environ 1000 ha d’une production agricole laissée à l’abandon dans la Lobaye qu’il dénomma « Ndakala-Satou ». En très peu de temps et énormément de sacrifice et d’investissement, il remit cette exploitation en production.

 

Les performances de son groupe d’entreprises lui vaudront la reconnaissance du milieu des affaires et de ses pairs, reconnaissance qui se traduira par son élection à la présidence du Conseil d’administration de la BICA, aujourd’hui Eco Banque. A ce poste, ses compétences et sa vision prospective en faveur du développement économique de la RCA lui vaudront d’être nommé à la Présidence du Conseil économique, social et environnemental qu’il dirigea jusqu’à sa dissolution en 2012.

 

Il avait mis donc toute son énergie au développement de  activités économiques et commerciales de son groupe à l’international, au Cameroun et en France en particulier où il avait créé MB Constructions.

 

Curieux de tout et amoureux du peuple centrafricain et de son pays, la République Centrafricaine, Martin BABA, mon frère, était très engagé auprès de la jeunesse et dans la jeunesse. Grand sportif et supporter de l’équipe du football Olympique-Real (les Vert-Noir), Martin a aussi mis son talent de gestionnaire au service de la Boxe et du basket-ball centrafricain où il fut Vice-président de la Fédération Centrafricaine de Basket-ball de 2000 à 2003.

 

Homme d’une grande discrétion, Martin BABA savait aussi taire ses craintes intérieures, il avait une foi immuable et inébranlable dans le Christ. Il devint Diacre et Ancien dans l’Eglise de la Coopération Evangélique Centrafricaine et accepta ce sacerdoce avec joie.

 

A mes yeux, Martin BABA était un homme unique parce qu’il rassemblait en une seule et même personne les qualités qui fondent « l’unité de l’homme » : la foi en Dieu, l’amour du prochain, et la confiance dans l’être humain. Ce sont ces qualités qu’il mettait au service des autres qui l’ont amené à négliger sa propre santé.

 

La Nation lui a d’ailleurs témoigné à plusieurs reprise sa reconnaissance. Il reçut entre autre les grades de

- Chevallier et Commandeur dans l’ordre du mérite agricole en 1987 et 2009

- Officier et Commandeur dans l’ordre du mérite industriel et artisanal en 2005 et 2011 

- Commandeur dans l’Ordre du mérite centrafricain en 1986

- Une reconnaissance du Comité international Olympique en 1986

 

Il laisse une veuve et des orphelins, ses héritiers, six enfants, dix-huit petits enfants et un arrière petit enfant. Notre présence à leur côté prouvent que leur époux et père qu’ils viennent de perdre sur terre, était leur arbre du bonheur et d’affection, qu’il savait aussi apporter à autrui.

 

Parce que « Mon Frère » Martin BABA croyait à « la communion des esprits », je suis convaincu que là où il est, il n’oubliera ni sa femme, ni ses enfants, ni sa famille, ni son pays.

 

Quant à moi, simple témoin de cet homme bon et joyeux, et dont la joie de vivre était tellement communicative, je témoignerai toujours et partout de son honneur et de sa générosité.

 

Je vous remercie.

 

MAGEOT1.png



04/03/2015

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres