A7i

A7i

Centrafrique: Dissolution de la milice anti-Balaka selon l'UA

 [La rédaction|Mis à jour| dimanche 3 août 2014 ]

 antibalaka9.png

La milice anti-Balaka, groupe armé signataire de l’accord de cessez-le-feu de Brazzaville aurait annoncé sa dissolution immédiate et entamé une opération de désarmement volontaire, selon l’Union Africaine(UA)
L’Union Africaine a déclaré que les responsables de la milice anti-balaka, hostiles aux rebelles séléka et aux musulmans, ont décidé de la dissolution du groupe et entamé un désarmement volontaire selon l'UA.
Une opération de démobilisation a été initiée, déjà 200 insurgés ont quitté le quartier PK11 de la capitale, Bangui, à bord de camions pour aller retrouver leurs familles. L’annonce a été faite par les leaders des anti-Balaka, Brice Emotion Namsio, Sébastien Wenezoui et le capitaine Gilbert Kamezou-lai.
Les responsables de la milice ont également demandé pardon à la population centrafricaine pour les atrocités commises par le groupe dans le pays.
Une décision qui intervient après la signature à Brazzaville d'un accord de paix le 23 juillet, notamment avec les rebelles séléka, responsables de la chute du régime Bozizé en mars 2013, qui a fixé une nouvelle feuille de route pour la paix dans le pays.
Toutefois, samedi, la faction influente de l'ex-rebelle de la Séléka, du général Joseph Zoundéko, chef de cet "état-major" installé depuis mai à Bambari, a renouvelé rejet de l’accord de cessation des hostilités signé le 23 juillet entre protagonistes de la crise centrafricaine.

 

©koaci



03/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres