A7i

A7i

Centrafrique : des affrontements entre ex-Séléka et anti-balaka font au moins 22 morts dans l'Est

Des combats entre membres de l'ex-Séléka et des milices anti-balaka ont eu lieu lundi et mardi près de Bambari dans l'est de la Centrafrique. Au moins 22 personnes ont été tuées.

 [La rédaction|Mis à jour|12/06/2014]

 antibalaka2.png

Anti-balaka et ex-Séléka, appuyés par des peuls armés, se sont affrontés lundi et mardi derniers dans le village de Liwa, à 10 km de Bambari, dans l'est de la Centrafrique, a annoncé jeudi 12 juin une source au sein de la gendarmerie locale. "Au moins 22 personnes ont été tuées et plus d'une trentaine d'autres blessées", a précisé la source.

 

"On dénombre aussi 127 maisons d'habitation incendiées par les ex-Séléka et peuls armés. D'autres personnes ont été enlevées et conduites à Bambari par ces derniers, qui ont exécuté publiquement mardi deux hommes", a également affirmé la source.

 

À Paris, le ministère français de la Défense a également fait état jeudi de combats entre ex-Séléka et anti-balaka dans les environs de Bambari les 6 et 10 juin. "Nous avons retrouvé en particulier le corps de cinq chrétiens et de deux musulmans", a indiqué un porte-parole de l'état-major de l'armée française, le colonel Gilles Jaron, lors d'une conférence de presse au ministère.

 

Les forces françaises de l'opération Sangaris sont positionnées à Bambari, où un accrochage les avaient opposées, fin mai, à des éléments incontrôlés de l'ex-Séléka, selon Paris. "On est toujours dans cette même logique. On ne sait pas qui a frappé le premier", a ajouté le colonel Jaron.

 

Joints au téléphone par l'AFP, des responsables Séléka ayant requis l'anonymat ont confirmé ces affrontements, affirmant qu'il s'agissait d'une riposte de (leurs) éléments à des attaques des anti-balaka.

 

Mi-mai, plusieurs cadres du mouvement avaient affirmé vouloir restructurer la Séléka et ont installé leur quartier général à Bambari, région où sont également signalés des mouvements de miliciens chrétiens anti-balaka, hostiles aux combattants Séléka majoritairement musulmans.

 

©JA/AFP

 



12/06/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres