A7i

A7i

Bangui : l’appel à la paix des Anti-Balaka, une décision salutaire selon Abdoulaye Isseine

 seleka6.png

 

 Bangui [Mise à jour|16 mai 2014] - Le Coordonateur politique de la Séléka Abdoulaye Isseine se félicite de la volonté de nouveaux membres de la coordination générale des Anti-Balaka  à  faire la paix avec  tous les musulmans et la Séléka. Selon lui, l’idée émise par cette milice d’organiser une rencontre publique entre les Anti-Balaka, les ex Séléka et les musulmans du KM5 est une décision salutaire.

 

« En voulant faire la paix avec tout le monde, les Anti-Balaka ont prouvé qu’ils ont entendu l’appel que j’étais le premier à lancer pour appeler tout le monde à s’unir pour faire la paix après notre congrès », a dit Abdoulaye Isseine.

 

Jeudi dernier, à la fin de son assemblée générale qui a permis la mise en place de nouveaux  responsables de la coordination nationale des Anti-Balaka, ceux-ci ont exhorté tous leurs combattants à cesser les exactions contre tout Centrafricain, quelle que soit son identité culturelle, y compris les musulmans.

« Les Anti-balakas  seront tous les bienvenus pour qu’ensemble nous ramenions la paix en RCA car, il faut que tout le monde s’engage pour la reconstruction du pays », a déclaré Abdoulaye Isseine. Mais ce dernier souhaite que tous les membres de la milice puissent parler d’une seule voix, qu’ils aient des représentants reconnus par tout le monde.

 

Léopold Narcisse Bara ministre de la Jeunesse et des sports et représentant des Anti-Balaka au gouvernement, a fait savoir que tous les Centrafricains ont intérêt à tourner la page de la guerre et à faire la paix entre eux. « Nous allons traquer les éléments Anti-Balaka qui ne veulent pas la paix et qui continueront à s’attaquer aux sujets musulmans », a-t-il fait signifier.

 

En vue de favoriser le retour à la paix en Centrafrique, le ministère de la communication et de la réconciliation a demandé à tous les mouvements armés de réorganiser leurs groupes et les doter de plateformes reconnues par tous pour favoriser le dialogue. La Séléka et la milice  Anti-Balaka ont répondu à cette proposition  en organisant des assises pendant lesquelles elles ont choisi de nouveaux responsables et exprimé leur volonté à faire la paix.

 

 

©RJDH



16/05/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres