A7i

A7i

Bangui : la population s’exprime sur la cohésion sociale après le report d’une marche pacifique

 
marche.png
 

Bangui-[Mise à jour| 15 mai 2014]- Les communautés musulmane et chrétienne des 3ème et 5ème arrondissements ont prévu une marche pacifique ce jeudi 15 mai. Pour des raisons techniques, cette manifestation a été reportée mais le RJDH a profité de l’occasion pour prendre les avis de la population sur la cohésion sociale.

 

Cette marche pacifique est initiée par David Bendima, pasteur à l’église des frères au camp des Castors. Le lancement était prévu devant le siège de la MINUSCA pour se terminer au point zéro, au centre ville. Ce matin, quelques chrétiens et musulmans s’étaient rassemblés au point de départ.

 

L’initiateur de la marche a justifié le report par des raisons techniques. «Nous avions prévu un couloir de sécurité pour les musulmans qui devaient participer à la marche, mais cette disposition n’a pas été prise. Voilà pourquoi avec tous les autres organisateurs, nous avons décidé de reporter la manifestation pour la semaine prochaine».

 

Pour David Bendima, l’initiateur de la marche, la cohésion sociale est une nécessité de l’heure pour les Centrafricains «L’unité est une force pour lutter contre l’ennemi de la paix et créer la vraie cohésion sociale dont la République Centrafricaine a besoin aujourd’hui». Pour lui, c’est à travers la cohésion sociale que la crise centrafricaine sera résolue.

 

El Hadj Tchakpa Mbrede, 1er vice-président de la communauté islamique centrafricaine, a pour sa part souligné que «le conflit actuel n’est pas religieux, mais que c’est une crise politico-économique organisée par des puissances extérieures». Ce dernier pense qu’ «en se remettant ensemble, les chrétiens et musulmans pourraient relever le défi et créer une nouvelle dynamique de vivre ensemble».

 

Sandrine Assana, une des organisatrices de l’événement, déplore le fait que plusieurs tentatives de réconciliation n’aient pas donné de résultats. Elle appelle les uns et les autres à reconnaître leurs erreurs. «Il faut que les deux communautés se parlent franchement. Que chacun reconnaisse ses fautes et puisse se résoudre à la réconciliation qui vient du fond du cœur».

 

La marche pacifique que les membres des communautés chrétienne et musulmane avaient organisée aujourd’hui a été reportée à jeudi 22 mai 2014.

 

©RJDH



16/05/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres