A7i

A7i

Affaire Michel Amine : Une affaire qui ressemblerait plus à un complot ficelé avec du fil blanc.

 

 AMINE1.png

[ Par ROGER BONGOS |Mis à jour|23 mai 2015 ]

Aujourd’hui au palais de justice de Bangui le 22 mai 2015 à 15 heures, la justice centrafricaine vient de montrer à la face du monde, ses insuffisances en matière judiciaire, et son absence d’indépendance. Un appareil judiciaire défaillant au regard de la vétusté de ce l’endroit qui symbolise la démocratie, le droit et la république…

grezengue.png

Devant la presse nationale et internationale, un homme a été sacrifié sur l’autel des intérêts obscurs de ceux qui ont la capacité de nuisance au sein du gouvernement illégitime de la transition, qui en outre, s’organise en bande mafieuse pour sanctionner ceux qui œuvrent pour l’émergence de la Centrafrique profondément paupérisée.

L’exemple de ce matin avec des traits des mensonges grossis, la justice caporalisée a fini par condamner un homme innocent à une peine imaginaire de 6 mois de prison avec sursis assortie d’une amende de 1 millions de franc CFA. Une peine motivée par le désir de nuire celui qui a aujourd’hui le plébiscite et le soutien inconditionnel de tout un peuple.

Leur manœuvre dilatoire, de déstabilisation n’a pas fait long feu, à l’image de ce feu de paille érigé dans le prétoire du tribunal à Bangui . La presse s’est insurgée dans la salle avec des murmures de révolte que le président du tribunal dépité par la popularité du Président AMINE Michel, et contre toute attente, a dû faire usage de son « autorité » écorchée, pour ramener ladite sérénité dans la salle, pleine comme un œuf…

En réponse, et en conséquence de cause, de ce jugement expéditif, Drefysien, les chevaliers de la plume ont promis, des titres lapidaires contre ce tribunal corrompu, sous les bottes des forces négatives qui tireraient la RCA dans un trou sans fin…

On ne se laissera pas marcher sur les orteils, a martelé le président AMINE au sortir épuisé, 10 heures de suffocation dans ce tribunal qui fait la honte de tout un pays…

La seule démarche qui resterait aujourd’hui faire, que le président Michel AMINE, puisse recouvrer ses documents de voyage, afin de retourner en France. De charger ses batteries en vue de sa tournée prochaine sur toute l’étendue de la RCA.

Le président AMINE, tient à rendre un hommage appuyé à ses amis, aux amis via les réseaux sociaux, soucieux de son sort, dans un pays où la justice n’existe pas, qui à s’y méprendre, ressemblerait à une jungle. A ses sympathisants qui ont écumé la salle d’audience durant au moins 12 heures.

A ses frères et sœurs de lutte, qui n’ont jamais désertés les entrailles de sa geôle immonde. A ses avocats qui sans relâche ont travaillé pour que la vérité soit rétablie. Qui d’ailleurs, ont 10 jours pour faire appel au jugement contesté rendu dans un climat malsain et non apaisé.

A sa famille meurtrie, très attentive et inquiète de sa souffrance. A son épouse dévouée qui dans sa patience avait trouvé les mots justes pour sa consolation. Et enfin, à ceux qui rejoignent sa lutte et son mouvement UNDP.

Il dit merci à toutes et à tous et la lutte continue, la victoire est devant nous.

Service de com du président

©Afrique Continent

 



23/05/2015

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres