A7i

A7i

République Centrafricaine : Bangui, panique au sein de la population du 3ème arrondissement

[Par Maélaine Annette Malébingui |Mis à jour|20/08/2014 11:49  ]

sangaris14.png

Les habitants des quartiers Yakité, Sara et Castors ont passé la nuit du 19 au 20 août dans la peur et l’inquiétude, suite à un affrontement qui a opposé certains jeunes musulmans du Km5 aux éléments de la Sangaris.

Dès 23 heures, les tirs été entendus  dans tous les quartiers du 3ème arrondissement de la ville de Bangui. Une situation qui à mis la population dans la peur et la panique. D’après les informations que le RJDH a recueillies ce matin, cet affrontement aurait opposé les jeunes musulmans du Km5 aux éléments de l’EUFOR en patrouille dans la zone.

Une personne à trouvé la mort, plusieurs autre blessés et l’un des jeunes musulmans a été arrêté transféré  à la gendarmerie. Dans la matinée du mercredi, des violences se sont poursuivies, entrainant le déplacement massif de la population vers les autres quartiers. Henry Tago Conseiller national  de transition et chef du quartier Castors, a expliqué dans quelle circonstance, le jeune a été arrêté. « Cette nuit, nous n’avons été perturbé toute la nuit. L’une des personnes qui ont attaqué cette nuit à été attrapée et une autre tuée. C’est le jeune arrêté  a été conduit chez moi. Je l’ai remis à la gendarmerie. Donc la justice fera son travail »,  a expliqué le chez du quartier Castors.

Interrogé sur l’identité de jeune arrêté, les témoins ont affirmé au RJDH qu’il s’agit d’un jeune homme  le jeune, car ils avaient l’habitude de jouer au football ensemble. Il serait un vendeur des produits stupéfiants.

Ces propos ont été rejeté par le présumé coupable. «  Je suis vendeur des médicament. Je suis juste au niveau de l’étoile au KM5. C’est depuis hier dans la matinée que tous les musulmans du Km 5 se sont complotés contre moi pour me tuer. C’est ainsi que j’ai quitté le quartier pour me refugié à Yakité chez l’une de mes tantes. Et ils m’ont poursuivi avec des armes et ils étaient vraiment nombreux. J’ai croisé les soldats français et ils m’ont demandé de partir, car eux même ils étaient surpris de leur nombre. C’est ainsi que j’ai rentré dans cette concession pour me cacher », a-t-il dit.

D’après une source proche de la Misca burundaise, le bilan de cet affrontement à fait un mort et des blessés et  les jeunes musulmans du Km5 affirment ne pas avoir des problèmes avec la population chrétienne.

A lire aussi : CriantRCA: le blocage politique persiste, les tensions à Bangui aussi

©rjdhrca



21/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres