A7i

A7i

RCA: à Batangafo, les Seleka comptent leurs morts

[La rédaction|Mis à jour|vendredi 8 août 2014 ]

  seleka12.png

Depuis lundi, la force Sangaris mène une opération musclée dans la ville de Batangafo, située à 400 km au nord de Bangui. Trois jours de combats entre la Misca, Sangaris, d'un côté, et la Seleka, de l'autre, ont fait plus de soixante tués, côté Seleka. Les forces internationales comptent également au moins trois blessés.

Selon plusieurs sources, ce jeudi 7 août au matin, des scènes de pillages ont eu lieu dans le quartier musulman de Batangafo, malgré la présence des forces de la Misca restées positionnées dans la ville. Dans la journée, plusieurs éléments de la Seleka étaient revenus dans la ville pour récupérer les corps de leurs camarades, après les violents combats.

Des discussions avaient été engagées entre le commandant de la Misca RDC et un certain colonel Yaya qui serait le nouveau commandant de zone de Batangafo. Selon un communiqué de la Misca, le colonel Yaya en question remplacerait l'ancien commandant de zone de Batangafo qui serait mort lors des combats de ces derniers jours. Cette information n'a cependant pas été confirmée du côté de l'ex-rébellion. Selon une source Seleka, il aurait été dépêché depuis l'état-major Seleka de Bambari.

Ces discussions entre les deux parties portaient sur le cantonnement des ex-rebelles. Suite à la réunion qui s'est tenue, mercredi, entre la Misca, Sangaris et les leaders Seleka à Batangafo, les forces de l’opération Sangaris se sont retirées à 9 km au sud, sur l'axe de Bouca.

Quoiqu' il en soit, l'opération française engagée dans cette zone va se poursuivre et la Seleka, de son côté, ne semble pas résolue à se laisser désarmer ni cantonner.

 

A lire aussi : CriantRCA: A Batangafo, les combats ont fait au moins 50 morts

 

©RFI



08/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres