A7i

A7i

RCA: 16 morts suite à un accrochage entre la Minusca et un groupe de musulmans à Bambari

 [ Par  Sylvestre Krock |Mis à jour|vendredi 3 octobre 2014 ]

minusca4.png
 

L'assassinat d'un jeune musulman par des anti-balaka derrière les tensions qu'a vécues la région.

Le bilan des victimes de l’accrochage de Bambari (Nord-est de la RCA) entre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies en République centrafricaine (Minusca) et un groupe de musulmans, s’est élevé à 16 morts, selon un communiqué de la Croix rouge centrafricaine.

Les victmes relèvent des communuatés musulmane et chrétienne, note le communiqué de la Croix rouge sans pour autant préciser le nombre des victimes de chaque camp.

Le bilan annoncé jeudi matin par des témoins oculaires à Anadolu faisait état d’au moins six morts.

Tentant de venger l’assassinat d’un jeune musulman, brûlé vif dans son pick up, à 30 km de Bambari vers l’est, par des anti-balaka (milices chrétiennes), un groupe de musulmans armés a tenté de faire irruption sur le site des déplacés de la gendarmerie de Bambari, mercredi. Mais, la Minusca a riposté ouvrant le feu sur les assaillants.

Bilan: six morts dont l’identité n’a pas été dévoilée et plusieurs maisons saccagées et pillées, d’après les mêmes témoins.

Le capitane Amat Ibrahim Nedjad, ancien porte-parole de l’état-major de la coalition Séléka (milices musulmanes) a, à cet effet, affirmé à Anadolu: « un jeune musulman qui trafiquait avec sa pick-up sur l’axe Bambari-Ndassima a été attaqué par des anti-balaka et brûlé vif dans son véhicule, mercredi. Ce qui a provoqué la colère de la communauté musulmane, qui n’était pas facile à contenir. C’est la Minusca qui, en s’interposant, a ouvert le feu ».

Les leaders religieux, les autorités et les Ongs, a-t-il rapporté, se réuniront jeudi pour réfléchir sur les moyens de ramener le calme dans la ville ».

La Minusca n’a pas souhaité s’exprimer sur cet incident jusqu’à jeudi matin.

Bambari est secouée par la violence depuis mai dernier, quand les milices anti-balaka se sont approchées de la localité. 

 

©AA



03/10/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres