A7i

A7i

Politique Condoléance du gouvernement centrafricain aux deux vaillants soldats des casques bleu tombés sur le champ d’honneur

 [ Par Sébastien Lamba   |Mis à jour| mardi 14 octobre 2014]

minuscam.png

Le Premier ministre Mahamat Kamoun a exprimé la condoléance le plus ému du gouvernement centrafricain aux deux vaillants soldats des casques bleu tombés en service commandé et sur le champ d’honneur pour cause de la paix en Centrafrique, lors des obsèques au siège de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation de la République Centrafricaine (MINUSCA) lundi 13 octobre 2014 à Bangui.

 

Aux dires du Premier ministre Mahamat Kamoun, ‘’ces deux disparutions tragiques plongent le peuple centrafricain dans une situation de désarroi et de l’émotion profonde’’.
 
Le Premier ministre Mahamat Kamoun a déposé une gerbe de fleurs sur la dépouille des deux disparus.
 
Le représentant Spécial du Secrétaire général des Nations-Unies et Chef de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation de la République Centrafricaine (MINUSCA), le Général Babacar Gaye a fait observer que les exemples des crises de part le monde sont nombreux, pour démontrer que la crise n’est pas une fatalité sans une solution et que cette solution ne vient pas sans dépassement à l’évidence.
 
Pour le diplomate onusien, Babacar Gaye, les attaques contre les forces internationales et plus particulièrement les casques bleu, les confrontations entre communauté à base confessionnelle, les actes de violences inouïs et dont les soldats de la paix sont témoins doivent immédiatement cesser.
 
Enfin le Représentant Spécial le général Babacar Gaye a lancé un appel vibrant de prise de conscience aux responsables de cette situation.

cette cérémonie s'est déroulée en présence des membres du gouvernement de transition, des Ambassadeur en poste à Bangui ainsi que tout le personnel de la MINUSCA.
 
Il convient de noter que l’escorte du soldat pakistanais Sepoy fahad Iftikar est tombée dans une embuscade environ un kilomètre du camp environ 18h 10, ce dernier recevait la bal dans la tête et trouva la mort à l’âge de 32 ans. Tandis que le burundais le caporal Nizigiymana Jean Paul en service commandé souffrait de la malaria  et son évacuation médical par voie aérienne a été empêchée par les manifestations agressives des anti-balaka, il a rendu l’âme le 10 octobre 2014 à l’hôpital militaire de la MINUSCA à l’âge de 30 ans. 

 

©ACAP



14/10/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres